Un Français sur dix a adopté la 4G selon Edcom.fr

4GMobilitéRégulations
4G-une

L’étude d’Edcom.fr, comparateur de forfaits mobiles, montre qu’un Français sur dix a adopté une offre 4G. La vitesse de navigation est le principal argument retenu. Les réfractaires évoquent des forfaits trop chers pour leur utilité.

D’après une récente étude menée par Edcom.fr, seulement 1 Français sur 10 aurait adopté la 4G.

S’appuyant sur un sondage mené du 13 décembre 2013 au 31 janvier 2014 auprès de 5045 internautes directement depuis sa page Facebook, le comparateur de forfaits mobiles décrit des Français encore partagés quant à l’intérêt d’un passage aux réseaux mobiles de nouvelle génération.

Parmi les 9% de sondés qui déclarent avoir adopté un forfait 4G, près de 55% avouent avoir été séduits par l’argument principal que déploient les opérateurs télécoms : une vitesse de navigation accrue. 18% d’entre eux ont passé le cap pour obtenir un meilleur terminal via les offres promotionnelles proposées par les opérateurs.

En tant que comparateur, Edcom.fr s’est servi de son étude pour dégager différentes données quant à la satisfaction des clients 4G. Ainsi, 36% des utilisateurs de ce réseau mobile se seraient tournés vers l’offre de Bouygues Telecom, qui totaliserait 91% de satisfaction client. 25% auraient préféré l’offre Orange, avec un taux de satisfaction légèrement inférieur (88%). SFR et Free comptabilisent quant à eux 15% d’utilisateurs de leurs réseaux distincts, mais Free satisfait ses clients autant que Bouygues Telecom (91%) alors que SFR affiche un taux de 71%.

35% des Français sondés refusent un passage à la 4G

Même si seulement un Français sur dix est déjà passé à la 4G, les autres n’y sont pas trous réfractaires. 14% des interrogés envisagent de souscrire un nouveau forfait d’ici peu. 42% avouent tout de même ne pas avoir d’opinion sur le sujet.

Finalement, 35% des personnes interrogées se disent fermement opposées à la transition vers la 4G du fait de prix trop élevés (dans 28% des cas), de la possession d’un terminal non compatible (25%), de “l’inutilité” d’un tel réseau (25%) ou bien parce qu’elles habitent dans une zone géographique qui n’est pas couverte par la 4G (15%).

etude-edcom-4G-france
L’étude d’Edcom.fr montre que les Français sont encore très partagés quant à l’utilité d’un passage à la 4G.
Crédit infographie : Edcom.fr

Quiz : Connaissez-vous la 4G ?

Crédit image : Horoscope pour Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur