Un groupe taïwanais responsable de 90 % des contrefaçons Microsoft dans le monde.

Cloud

L’arrestation de Huang-Jer-sheng met fin à tout un réseau de contrefaçon de produits logiciels Microsoft dans la région de Taiwan.

Microsoft pense qu’un petit groupe dirigé par un taïwanais récemment incarcéré a été à l’origine de la quasi-totalité des copies piratées de ses logiciels jusqu’à son arrestation en 2004.

Selon ses propos, Microsoft suggère qu’il aurait pratiquement mis fin au piratage commercial de ses produits grâce à l’arrestation de Huang Jer-sheng, le gérant de Maximus Technology, un distributeur de logiciels basé à Taiwan.

Microsot a annoncé hier que Huang et ses associés ont été responsables de “la production et de la distribution de plus de 90 % des produits logiciels Microsoft contrefaits de haute qualité saisis par les autorités chargées de l’application de la loi ou achetés pour des tests dans le monde entier“.

Huang Jer-sheng a été récemment condamné à quatre ans de prison par un tribunal taïwanais. Les trois co-accusés ont écopé d’une peine de allant de 18 mois à 3 ans de prison ferme. Six personnes ont été initialement arrêtées dans cette affaire.

Selon Microsoft, deux usines de duplication de CD implantées à Taiwan (Chungtek Hightech Enterprise et Cinway Technology) ont été les principaux centres de production de CD contrefaits. Des faussaires basés au sud de la Chine ont également été mis en cause.

“Lorsque Chungtek a été perquisitionné pour violation de la propriété intellectuelle en octobre 2001, Maximus a mis fin au partenariat et a transféré ses opérations illégales dans des usines souterraines de fabrication de disques optiques situées dans les régions de Shenzhen et de Dongguan”, a déclaré un porte-parole du Bureau de la propriété intellectuelle de Taiwan.

Même les étiquettes holographiques ont été dupliquées. “Un expert en étiquette laser a été embauché pour effectuer le transfert technologique de la copie d’étiquettes laser des produits légaux“, ont signalé les autorité taïwanaise après l’arrestation de Huang. “Avec leur emballage, leur étiquette laser, leur déclaration de garantie et leurs manuels d’instruction conçus avec un grand professionnalisme, il était impossible pour le consommateur de mettre en doute l’authenticité du produit fini.

Microsoft a déclaré dans un communiqué publié hier : “Les poursuites de ce groupe international de faussaires dirigé par Huang Jer-sheng marquent le point culminant d’un grand nombre d’enquêtes internationales menées pendant six ans et qui ont abouti au démantèlement total de ce gang de faussaires.”

Traduction de l’article Taiwan group guilty of 90 per cent of Microsoft piracy de Vnunet.com en date du 4 février 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur