Un Internet réservé à l’armée américaine

Mobilité
Information - news

Le réseau de communication que le Pentagone cherche à mettre en place permettra aux troupes au sol d’obtenir instantanément les informations du plan de bataille. Mais à quel prix?

Le Pentagone construirait son propre réseau Internet exclusivement réservé aux militaires américains, Selon le New York Times. Déployé sur toute la surface du globe, le GIG (Global Information Grid) permettra aux troupes armées d’avoir une vue instantanée d’une situation dans le cadre d’une bataille notamment. Comme l’a déclaré Peter Teets, sous-Secrétaire de la défense aérienne, au Congrès, cela permettrait, par exemple, à des soldats en terre étrangère, de consulter à partir d’un ordinateur portable et en quelques secondes, les informations fournies par un satellite espion sur la zone de guerre et, notamment, l’état des troupes ennemies. Le GIG serait donc essentiellement constitué d’un réseau de satellites interconnectés et consultable directement à partir de postes clients.

Les travaux de ce vaste chantier auraient commencés depuis 6 ans et ne devraient pas se terminer avant deux décennies. Le coût total du projet atteindrait des centaines de milliards de dollars. Les premières connexions ont été réalisées ces dernières semaines. Selon les avocats du projet, le GIG représentera l’arme ultime qui révolutionnera l’industrie militaire comme Internet a révolutionné le commerce. Il ne s’agit pour autant pas d’une arme offensive mais d’un système de communication ultra performant qui permettra à l’information de circuler rapidement. La bande passante nécessaire à son fonctionnement permettrait notamment de télécharger l’équivalent de trois longs métrages en une seconde. On en est encore loin.

Le projet n’est pas sans soulever son lot de critiques. Vinton Cerf, l’un des père d’Internet et consultant pour le Pentagone, s’interroge sur la faisabilité du projet. “Il n’y a rien de mal à avoir des objectifs ambitieux. Vous devez juste les tempérer avec de la physique et de la réalité”, a-t-il déclaré au quotidien américain. Ce projet n’est pas sans en rappeler un autre, baptisé Guerre des étoiles dans les années 80 et cher à Ronald Reagan. Un projet qui n’avait finalement jamais vu le jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur