Un intranet de la FED piraté par Anonymous

Régulations
banque-centrale-americaine-piratee-anonymous

Anonymous a dérobé des milliers de données personnelles de contacts de banques via un réseau interne de la réserve fédérale américaine. Sans toucher aux intérêts vitaux de la nation.

Les institutions les plus puissantes ne font peur à Anonymous.

En plein SuperBowl dimanche dernier, le collectif de hacktivistes a réussi à dérober des milliers de données liées à des contacts du monde de la banque en piochant dans un intranet de la FED.

Sans toutefois toucher les intérêts vitaux de la nation, précise la Réserve fédérale américaine.

Des données rattachées à  4000 employés de la banque centrale américaine ont été divulguées dimanche sur Internet.

Le fichier propagé contenait des identifiants, des adresses e-mail et des numéros de téléphone professionnels, mais aussi des adresses IP et des données personnelles.

Les éléments ont été aspirés “en exploitant une faille temporaire sur le site d’un fournisseur”.

L’opération a été revendiquée par la nébuleuse Anonymous, via le compte Twitter OpLastResort.

Elle a été lancée dans le cadre de l’opération “Dernier Recours” lancée en réaction au suicide du hacker Aaron Swartz (co-gérant du réseau social Reddit et militant d’un Internet libre) survenu le 11 janvier dernier.

Il était poursuivi en justice pour piratage après une plainte du MIT.

Une vidéo de revendication a été associée au piratage.

En touchant la FED, Anonymous touche le coeur de l’économie américaine. La Réserve américaine transfère chaque jour plusieurs milliards de dollars vers plus de 9000 organismes financiers.

Néanmoins, l’institution financière assure que ses opérations n’ont pas été compromises.

Toujours en représailles à l’affaire Swartz, Anonymous a attaqué le site Internet du Massachusetts Institute of Technology.

Les internautes cherchant à s’y connecter étaient redirigés vers une page affichant seulement : “RIP Aaron Swartz”.

Quiz : Hacking, phishing, spamming? La sécurité sur internet n’a pas de secret pour vous ?

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur