Vie privée : un länder allemand s’oppose à Facebook

Marketing

En Allemagne, le länder Schleswig-Holstein interdit aux entreprises d’interagir avec Facebook au nom de la protection de la vie privée. Fini les fan pages et le bouton “J’aime”.

Facebook est tombé sur un pépin dans une région en Allemagne.

Le länder Schleswig-Holstein, situé dans le nord du pays, a décidé d’interdire des pages de “fan” d’entreprises sur le réseau social ou de déployer des boutons “J’aime” sur leurs sites.

Elles ont jusqu’au 30 septembre pour se mettre en règle.

Ensuite, le länder pourra poursuivre les professionnels du Net en infraction et leur infliger une amende allant jusqu’à 50 000 euros.

Gizmodo.fr évoque une possible extension de la sanction en Europe.

Après une analyse “technique et juridique approfondie“, le Centre indépendant pour la protection des données (Unabhängige Landeszentrum für Datenschutz ou ULD, que l’on pourrait qualifier de CNIL locale) a établi que les outils de Facebook violaient deux lois fédérales allemandes et une loi du länder.

Le gouvernement CDU (chrétien-démocrate) du länder a immédiatement suivi ses recommandations, afin de garantir le droit à la vie privée de ses administrés.

Toute personne ayant été sur Facebook ou ayant utilisé un plug-in doit s’attendre à être suivi par le réseau social pendant deux ans“, explique le communiqué de l’ULD.

De son côté, Facebook affirme qu’il ne conserve les données de ses utilisateurs que pendant une période de 90 jours.

Le réseau social n’en est pas à sa première critique outre-Rhin.

L’année dernière, ce sont les associations de défense des consommateurs qui appelaient à son boycott.

Plus récemment, les autorités allemandes ont exigé début août que la toute fraîche fonction de reconnaissance faciale du réseau social soit désactivé.

La page de "fan" d'IBM Deutschland, bientôt illégale ?

Logo : © Brian Jackson – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur