Un livret scolaire électronique pour l’école primaire et le collège

Mobilité

L’Education nationale promet un bulletin de notes virtuel par collégien à la
rentrée 2007. Les professeurs stagiaires vont se contenter d’une clé USB.

Dans un discours prononcé à Poitiers devant le Cned (Centre national d’enseignement à distance), le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a lancé un plan de développement des technologies de l’information appliquées à l’éducation. Première priorité dans le cadre du développement des espaces numériques de travail (ENT) : “généraliser le livret scolaire électronique, en commençant par un livret scolaire des compétences en langues vivantes, appelé “Portfolio“”, a déclaré Gilles de Robien.

Il s’agit d’un dossier scolaire numérique permettant la validation progressive par le professeur des compétences linguistiques de l’élève. C’est donc véritablement un passeport qui permet de faire valider les compétences linguistiques partout en Europe. Tous les collégiens devront en être dotés pour 2007 et tous les élèves de l’école primaire au collège en 2008. Le but étant ensuite de généraliser le livret scolaire numérique à toutes les disciplines.

Dans l’esprit du ministre de l’Education nationale, les nouvelles technologies numériques doivent se fondre dans le cursus de la scolarité obligatoire (jusqu’à 16 ans). Dans ce domaine, le niveau de connaissances acquis est validé par le Brevet informatique et Internet, le “B2i”. “L’an dernier, 67 000 écoliers et 92 000 collégiens l’ont obtenu. Il deviendra obligatoire aux épreuves du brevet en 2008“, a indiqué Gilles de Robien.

Une clé USB distribuée aux professeurs

Concernant le monde de l’enseignement, le ministre souhaite également qu’une clé USB soit remise à chaque professeur stagiaire sortant de l’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres). Elle contiendra des productions numériques validées au plan national ainsi que les ressources de chaque académie. Elle permettra également aux enseignants de télécharger des contenus pour illustrer leurs cours. La première phase de déploiement se déroulera au cours de ce trimestre.

Enfin, le Cned doit remettre avant le 20 décembre prochain des ” propositions concrètes” pour développer l’accompagnement scolaire par Internet. Le ministre a demandé au Cned “d’envisager la création d’un service spécifique au sein même du Cned, ou en partenariat avec d’autres acteurs, afin d’organiser la production pédagogique multimédia et le tutorat à distance des élèves.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur