Un logo pour lutter contre le piratage

Mobilité

A défaut d’être réellement efficace, le nouveau logo du FBI a le mérite de fédérer les différents secteurs en lutte contre la reproduction illicite de contenus numériques.

Tremblez, pirates ! Le FBI a décidé de s’attaquer au problème du piratage, notamment au piratage en ligne par l’intermédiaire des réseaux d’échanges de fichiers peer-to-peer (P2P). Comment ? En proposant un nouveau logo. Légèrement différent du macaron original (il ne comporte plus que cinq étoiles et une étiquette “anti-piracy” vient barrer l’image…), ce logo antipiratage pourra être accolé sur les boîtes de logiciels, CD et DVD, audio et vidéo.

Jeudi 19 février 2004, le Federal Bureau of Investigation a officiellement annoncé joindre ses efforts contre le piratage à ceux de la RIAA (Recording Industry Association of America), la MPAA (Motion Picture Association of America), la SIIA (Software and Information Industry Association) et l’ESA (Entertainment Software Association). Les membres de ces associations de protection des industries musicale, cinématographique, informatique et ludique, pourront utiliser le nouvel emblème du FBI dont la menace potentielle qu’il représente est censée être considérée plus sérieusement que les avertissements des industriels.

Des actions unifiées

Il n’est pas certain que la vue de cette icône suffise à elle seule à modifier le comportement des auteurs de ces pratiques illicites. C’est pourquoi le FBI rappelle que l’objectif premier est l’arrestation des personnes coupables de tels agissements. Le nouveau logo se présente avant tout comme le symbole de l’unification des actions de lutte au niveau privé, régional et même international selon le communiqué. Selon le bureau d’enquête, rien qu’en 2003, le piratage a fait perdre 23 milliards de dollars aux secteurs de la musique, du cinéma, des logiciels et des jeux vidéo essentiellement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur