Un mélange de Napster, d’Intel et d’AOL ?

Mobilité

Aimster, le logiciel de partage de fichiers inspiré de Napster, permet aux utilisateurs d’AOL Instant Messenger de s’échanger des fichiers grâce à Gnutella. Intel, qui se prépare au Peer-to-peer, serait intéressé par le logiciel.

Intel très enthousiaste vis-à-vis du partage de fichiers, on le savait déjà depuis son annonce de la création d’un “Peer-to-peer working group”(voir édition du 30 août 2000). En revanche, la nouveauté, c’est l’intérêt que le géant porte pour Aimster, qu’il aurait contacté, ainsi que le rapporte l’agence Reuter qui cite un certain Johnny Deep, porte-parole du groupe de développeurs qui a conçu le logiciel : “Intel nous a contactés et a dit qu’ils pensaient que nous avions une très bonne chose entre les mains”.

La nouvelle est surprenante. A plus d’un titre, car déjà la nature même d’Aimster est étrange. Aimster est un nom mélangeant AIM et Napster. AIM étant le logiciel de messagerie instantanée d’AOL et Napster le logiciel d’échange de fichiers MP3 que l’on connaît. Pourtant, Aimster se différencie de Napster en ce qu’il ne repose pas sur des serveurs. Les informations transitent en effet uniquement par les ordinateurs de ses utilisateurs. C’est Gnutella, mais porté sous AIM. Donc, les utilisateurs doivent saisir les identifiants de leurs “relations”. Aimster repose sur un réseau créé dans un autre cadre, donc la problématique juridique est différente et les échanges seraient ainsi légaux. C’est du moins la version de ses développeurs.

Rappelons que Gnutella était au départ un projet de la société NullSoft, créatrice de WinAmp et rachetée par… AOL ! (voir édition du 12 avril 2000) Il est étonnant qu’AIM soit perméable à Aimster, quand on connaît les difficultés d’interopérabilité que rencontrent les messageries instantanées avec l’application d’AOL. L’embrouillamini juridique autour des fichiers MP3 n’est pas encore dénoué.

Pour en savoir plus :

Aimster


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur