Un million de Playstation 3 pour le projet Folding@home

Cloud

Selon Sony, la PS3 apporte près des trois quarts de la puissance de calcul distribué à l’Université de Stanford.

Depuis le 22 mars 2007, plus d’un million de Playstation 3 (PS3) ont rejoint le projet Folding@home. Selon Sony, 3 000 nouvelles PS3 s’ajoutent à la grille de calcul distribué, soit 2 nouveaux utilisateurs toutes les minutes.

Folding@home est un projet de recherche médicale inauguré en octobre 2000 par l’Université californienne de Stanford. Le projet vise exploiter la puissance de calcul distribuée apportée par les machines des internautes pour lutter contre les maladies dégénérescentes. La puissance de calcul ainsi obtenue permet de simuler le comportement des protéines afin de comprendre leur impact sur les maladies telles que Alzheimer, Parkinson, Huntington et différents cancers, notamment.

10 000 PS3 = 100 000 PC

L’apport de ressources processeur (CPU) de la PS3 est aujourd’hui primordial. “Depuis notre partenariat avec SCEI [Sony], nos capacités de recherches ont progressé à pas de géants à travers la participation des souscripteurs de Folding@home“, déclare Vijay Pande, Professeur associé au département de Chimie et responsable du projet Folding@home à Stanford.

La PS3 compterait aujourd’hui pour 74 % de la puissance totale de calcul du projet qui a dépassé le petaflops le 16 septembre 2007 (soit dix millions de milliard d’opérations par seconde). Selon Sony, 10 000 PS3 apportent autant de CPU que 100 000 PC et permettent la résolution de simulations en terme de semaines et non plus d’années.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur