Régulations

Un nouveau prétendant repéré pour SFR : Naguib Sawiris

sfr-vivendi-naguib-sawiris-orascom-telephonie-mobile
0 0 1 commentaire

Homme d’affaires égyptien à la tête du conglomérat Orascom, Naguib Sawiris vise SFR. Il a déjà essayé d’entrer sur le marché télécoms français sous différentes formes.

Numericable, Bouygues, Iliad-Free, Vodafone…Tout le monde regarde le dossier SFR en vue d’une éventuelle reprise.

Dans le cadre d’une révision stratégique de ses activités, le groupe Vivendi examine plusieurs options stratégiques de sa sphère télécoms (SFR, Maroc Telecom et GVT au Brésil).

Un nouveau prétendant vient d’être repéré : Naguib Sawiris. Cet homme d’affaires égyptien serait prêt à acquérir SFR pour un montant situé dans une fourchette de 13 à 14 milliards d’euros.

« Nous regardons SFR à travers une de nos filiales (…) Le problème est que le montant est très élevé. (Vivendi) possède d’importants actifs, donc cela requiert un grand groupe », a-t-il déclaré au Financial Times.

Petit bémol dans cette information révélée initialement par le quotidien économique et financier anglais : Naguib Sawiris est conscient qu’il ne pourrait pas mener cette méga-opération en solo. Il doit trouver des appuis industriels ou financiers pour réussir ce tour de force.

De son côté, Vivendi s’est abstenu de tout commentaire.

Mais ce n’est pas la première fois que Naguib Sawiris affiche des ambitions de débarquer en France. En 2007, il avait des vues sur Bouygues Telecom.

En 2009, le président du conglomérat Orascom (comprenant Orascom Telecom Holding) évoquait la possibilité de se porter candidat à la 4ème licence mobile (finalement, seul Iliad-Free se portera candidat).

Il aurait pu se lancer sous la forme d’un opérateur mobile virtuel (MVNO).

Mais, à l’époque, le business man cherchait surtout à brouiller les cartes pour faire pression sur le marché domestique de France Telecom – Orange, son ex-partenaire pour l’exploitation de Mobinil en Egypte avec lequel il entretenait des relations houleuses.

Depuis, le groupe télécoms français est parvenu tant bien que mal à prendre le contrôle entier de l’opérateur dans ce pays.

Naguib Sawiris, considéré comme la 310ème fortune mondiale (classement Forbes 2011), a trouvé d’autres cibles en Europe.

Ainsi, en début de semaine, on a appris que l’homme d’affaires égyptien souhaitait entrer au capital de Telecom Italia.

Un dossier qui aurait un lien avec SFR. Puisque l’opérateur télécoms italien serait intéressé pour reprendre GVT au Brésil dans le giron actuel de Vivendi.

Un puzzle difficile à constituer car le gouvernement se montre attentif au sort de SFR, considéré comme une « entreprise sensible et stratégique pour la France ».

Crédit photo : Shutterstock.com – Copyright : Stephen Finn

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Connaissez-vous vraiment SFR ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz spécial sur l’opérateur télécoms
——————————————–

SFR

Image 1 of 9

SFR : le premier logo
1987 : la Compagnie Générale des Eaux crée la Société française du radiotéléphone (SFR). Il faudra attendre la libéralisation du marché sur le mobile pour que SFR prenne vraiment son essor (à partir de 1996).