Un nouveau programme de liens sponsorisés estampillé Yahoo

Mobilité

Le groupe Internet va proposer aux webmasters de rejoindre son réseau de liens contextuels, qui offre plus de services que celui de Google.

Tous les sites de contenu, souhaitant présenter des liens publicitaires, vont désormais pouvoir choisir un réseau alternatif à Google AdSense. A compter d’aujourd’hui, Yahoo va progressivement ouvrir son propre réseau de liens sponsorisés, Yahoo Publisher Network, à tous les éditeurs, quelque soit l’audience de leurs sites. Le portail, qui appelle les sites à s’inscrire en ligne, fournira dans un premier temps ses publicités à seulement 2 000 partenaires dans le but d’éprouver sa technologie. Mais il prévoit de mettre un terme à cette période de test avant la fin de l’année.

Le réseau de Yahoo est similaire à celui de Google, qui réalise près de la moitié de son chiffre d’affaires grâce à ses quelques centaines de milliers de partenaires, à qui il reverse toutefois 78% des revenus ainsi générés. Les membres de ce résau peuvent notamment insérer sur les pages de leurs sites un script qui provoque l’affichage automatique de liens publicitaires, dont la nature est directement liée au contenu des pages.

L’offre de Yahoo plus complète que celle de Google

Mais contrairement à son rival, Yahoo offre la possibilité à ses partenaires de sélectionner manuellement les types de publicités qu’ils souhaitent voir sur leurs sites. Il souhaite également leur fournir du contenu et mettra à leur disposition, dans les semaines à venir, un service client joignable par téléphone ou par email. Autre particularité de Yahoo Publisher Network : un message publicitaire plus long apparaît quand le curseur de la souris survole un lien sponsorisé.

Le portail américain n’a pas révélé le taux de commission accordé à ses partenaires, ni les revenus actuellement générés par son réseau de liens contextuels. Son réseau compte aujourd’hui quelques 160 membres parmi les plus grands éditeurs, tels CNN et MSN.

Le partenariat entre Yahoo et MSN est cependant voué à se terminer prochainement. La filiale de Microsoft teste, en effet, sa propre solution de liens promotionnels depuis mars dernier (voir édition du 16 mars 2005). Ses premières expérimentations s’effectuent en France et à Singapour mais elle invitera, en octobre prochain, 500 annonceurs américains à tester sa plateforme d’enchères aux mots-clés. Suivra le lancement officiel d’une nouvelle offre publicitaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur