Un programme européen pour Apple

Mobilité

Les efforts consentis hors des Etats-Unis par Apple semblent commencer à porter leurs fruits dans les comptes : les développeurs peuvent désormais bénéficier d’un programme européen intitulé Top50, visant à renforcer la présence des partenaires de la firme dans les magasins et à intéresser les programmeurs.

Cupertino céderait-elle peu à peu aux sirènes du reste du monde ? Avec la moitié de ses ventes à l’étranger (hors des USA), et 22 % en Europe, l’entreprise de l’Infinite Loop ne peut pas laisser de côté sa clientèle internationale. Toutefois, les difficultés de distribution de produits hors langue anglaise limitent l’impact de ses produits. Pour remédier à cette difficulté, un programme destiné aux développeurs, et qui profite aussi aux revendeurs, a été lancé. Il doit permettre de mettre en valeur les logiciels par le biais de leur présentation dans les magasins vendant des produits Mac sur des présentoirs spécifiques. Le programme lancé par Apple en Europe tend à standardiser également l’expérience des revendeurs, en leur offrant une solution tout-en-un.

Une présence dans onze pays européens

Cette action de la firme de Cupertino cherche à renforcer l’option prise par Apple en Europe des “magasins dans le magasin”, les Mac Ecosystems chers à Thomas Lot (voir édition du 19 décembre 2000) lors de leur lancement, il y a un an. Le programme joue sur deux aspects intéressants qui manquent au système de vente Apple : il offre aux développeurs non encore ou peu présents en Europe, la possibilité d’y être représentés largement (Apple prévoit la mise en place de 700 lieux de vente de ce type d’ici au 30 septembre 2001), dans onze pays européens, à condition de participer au programme ADC (Apple Developer Connection) et de localiser (c’est-à-dire traduire) leurs produits en français et en allemand. Le plan prévoit une présence dans plus de 1 000 magasins au Royaume-Uni, en Allemagne, France, Hollande, Italie, Suède, Danemark, Suisse, Espagne, Irlande et Belgique avant la fin 2001. Le second aspect concerne les revendeurs, qui se voient offrir un service complet destiné à leur faciliter la vie en termes de prise de commande, de gestion de leurs stocks de logiciels ou de renvois des invendus. Une action qui tend à vouloir faire d’une pierre deux coups pour renforcer la présence de la marque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur