Un risque de phishing détecté sous Internet Explorer

Cloud

Une nouvelle faille a été détectée dans le navigateur de Microsoft,
permettant aux pirates de rediriger les utilisateurs vers des sites de phishing.

Une nouvelle vulnérabilité détectée dans le navigateur Internet Explorer de Microsoft peut exposer les utilisateurs à une attaque par phishing.

Selon la société danoise spécialisée en veille de sécurité Secunia, la faille se situe au niveau du traitement des erreurs de chargement. Lorsqu’une page est inaccessible ou introuvable, un fichier HTML par défaut nommé “navcancl.htm” s’affiche.

La page contient un message d’erreur indiquant que le fichier demandé n’était pas disponible en accès via le bouton de rafraîchissement de la page.

L’attaque se produit lorsqu’un utilisateur visite le site d’un pirate. Le site déclenche le chargement de la page ?navcancl? et manipule le bouton de rafraîchissement de manière à rediriger l’utilisateur vers un site de phishing.

“Si certains peuvent prétendre que cette attaque nécessite un trop grand nombre d’étapes, si l’on y réfléchit bien, quiconque navigue sur Internet suit toujours exactement la même procédure : navigation, page inaccessible, rafraîchissement de la page”, a déclaré Ina Ragragio, rédactrice technique chez Secunia. La société a attribué à cette vulnérabilité son deuxième niveau d’alerte (?moins critique?).

Dans une entrevue accordée à Vnunet.com, un porte-parole de Microsoft a déclaré que l’éditeur examinait actuellement les rapports. Microsoft et Secunia n’ont reçu aucun rapport signalant l’exploitation active de cette vulnérabilité.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 19 mars 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur