Un séisme d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle de Twitter

Mobilité

Quelques minutes après le tremblement de terre qui a frappé Los Angeles, le service de micro-blogging a enregistré un pic de publications.

Les habitués le savent bien, chaque chose peut de nos jours donner lieu à des petits gazouillis ou des “tweets” sur Twitter, parfois avec une surprenante rapidité. Ce fut le cas lors du Macworld d’Apple en janvier 2008 lorsque les spectateurs se sont empressés de “micro-bloguer” sur les annonces du “keynote” de Steve Jobs. Le tremblement de terre qui a secoué hier matin la ville de Los Angeles ne fait pas exception.

“Environ dix minutes plus tard, les informations officielles commençaient à émerger sur le tremblement de terre. Le terme “Earthquake” se démarquait déjà sur Twitter Search avec des milliers de mises à jour, et plus encore”, peut-on lire aujourd’hui sur le Twitter Blog.

Sur Twitter Search , le moteur issu du récent rachat de Summize par Twitter, une recherche rapide sur le mot clé “earthquake” vous donnera la pleine mesure du phénomène . “Nous venons de subir un tremblement de terre d’une magnitude de 5,8. Ca doit être un signe qu’il nous faut terminer le disque et nous casser d’ici”, gazouille, par exemple, le musicien ArejayHale à la suite du séisme.

Plus rapide que l’Associated Press

Les habitués le savent bien, chaque chose peut de nos jours donner lieu à des petits gazouillis ou des “tweets” sur Twitter, parfois avec une surprenante rapidité. Ce fut le cas lors du Macworld d’Apple en janvier 2008 lorsque les spectateurs se sont empressés de “micro-bloguer” sur les annonces du “keynote” de Steve Jobs. Le tremblement de terre qui a secoué hier matin la ville de Los Angeles ne fait pas exception.

“Environ dix minutes plus tard, les informations officielles commençaient à émerger sur le tremblement de terre. Le terme “Earthquake” se démarquait déjà sur Twitter Search avec des milliers de mises à jour, et plus encore”, peut-on lire aujourd’hui sur le Twitter Blog.

Sur Twitter Search , le moteur issu du récent rachat de Summize par Twitter, une recherche rapide sur le mot clé “earthquake” vous donnera la pleine mesure du phénomène . “Nous venons de subir un tremblement de terre d’une magnitude de 5,8. Ca doit être un signe qu’il nous faut terminer le disque et nous casser d’ici”, gazouille, par exemple, le musicien ArejayHale à la suite du séisme.

Plus rapide que l’Associated Press

“La dépêche ‘Un fort tremblement-de terre secoue la Californie du Sud’ de l’AP a été publiée environ 9 minutes après le début des tweets apportant des témoignages sur la situation à domicile, au travail, chez le docteur ou à n’importe quel autre endroit frappé par le tremblement de terre “, se fécilite pour finir l’équipe de Twitter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur