Un serveur de messagerie sans connexion permanente

Cloud
Information - news

MailProxy, conçu par la société française RockFord, offre aux petites entreprises une astucieuse solution de messagerie interne et externe. Utilisant les protocoles standard d’Internet, elle ne requiert ni équipement spécial, ni ligne permanente. Un PowerMac et un modem suffisent pour doter le réseau local d’une messagerie Internet complète.

RockFord Systems, une jeune société française créée en juin dernier, présentera à Apple Expo au mois de septembre un logiciel serveur de messagerie de conception originale. Destiné aux petites structures de 2 à 30 personnes (PME, écoles, associations, etc.), MailProxy permet aux utilisateurs d’accéder à toutes les fonctions de messagerie Internet et gère de façon centralisée les échanges sur le réseau quel que soit le mode de connexion utilisé (modem, ligne Numéris, câble, ou ADSL). L’avantage est non négligeable : les durées de connexion au fournisseur d’accès Internet sont optimisées, et donc moins coûteuses, et les échanges entre les postes clients et le serveur se font via le réseau local, et donc à la vitesse de ce dernier.

On peut ainsi paramétrer MailProxy afin que les connexions aient lieu à des heures régulières. Lorsqu’un utilisateur envoie un message via le réseau local, celui-ci est stocké sur MailProxy en même temps que les autres messages en attente. Le tout sera envoyé en une seule session, pendant laquelle le serveur chargera également les messages entrants, avant de les redistribuer vers leurs destinataires.

Simultanément, MailProxy offre au groupe d’utilisateurs une messagerie interne, également basée sur les protocoles d’Internet, et donc accessible via les logiciels de messagerie habituels. Les échanges de messages internes se font exclusivement sur le réseau local, et donc sans nécessiter de connexion à Internet.

MailProxy est compatible avec la plupart des clients de messagerie du marché, sur Mac comme sur PC (Microsoft Outlook, Netscape Messenger, Eudora, etc.). L’application peut être administrée en direct ou à distance via une interface Web, et donc un simple navigateur.

Commercialisée au prix de 300 euros HT (environ 2000 F), MailProxy fonctionne sur tout PowerMac doté du système 7.5.5 ou ultérieur. Une version d’évaluation limitée à huit jours peut être téléchargée sur le site Web de la société.

Pour en savoir plus : MailProxy


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur