Un son 3D en source libre ?

Cloud

Pour développer des jeux, rien de plus facile (ou presque) ! Il suffit de prendre les librairies de développements de Windows, Linux ou MacOS. Mais quand il s’agit de réaliser des jeux multi plate-formes, le problème devient plus épineux.

Le rêve de tout développeur de jeux est de pouvoir créer un seul et unique code que l’on compilerait ensuite sur chaque système ! Malheureusement, la réalité est bien moins idyllique. Peu d’éditeurs de jeux développent en même temps différentes versions du même jeu pour les sortir en même temps. La raison ? Les technologies ne sont pas toujours les mêmes et la manière de développer non plus. Heureusement, depuis quelques années, des librairies de programmations rendent le travail plus simple. Le meilleur exemple est la technologie OpenGL. Désormais disponible sur les principaux systèmes, la façon de concevoir des décors et des personnages en 3D est la même que ce soit pour Mac, Windows ou Linux. D’où d’énormes gains de temps de développement et d’investissement. Pour les jeux en réseaux multi plate-formes, la seule technologie réellement éprouvée est le NetSprocket d’Apple. La Pomme l’a d’ailleurs mis en source libre depuis quelques mois. Il permet de développer des jeux en réseaux fonctionnant sur Mac et PC.

Résumons. Nous avons l’image, le réseau, il ne manque plus que le son. L’éditeur Loki Entertainment Software vient, pour ce faire, de dévoiler OpenAL. Il s’agit d’une technologie de son 3D disponible aussi bien sur Mac que sur Windows. L’intérêt d’OpenAL est que les sources sont libres ! C’est une excellente nouvelle pour les développeurs, cela les aidera à obtenir des résultats audio identiques sur Mac et Windows avec le même code. Le site OpenAL propose une documentation complète et les “librairies” sont téléchargeables.

Pour en savoir plus : Le site d’OpenAL


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur