Une alliance ‘médias-Internet’ prend la défense du copyright

Cloud

Des groupes de communication et des plates-formes Internet signent un pacte anti-piratage. Google se tient à l’écart.

Microsoft, Walt Disney, Viacom, Fox Networks, Dailymotion, Veoh, MySpace, CBS et NBC. Voici la liste des neuf premiers signataires d’une alliance visant à s’attaquer aux internautes ne respectant pas les contenus protégés par des droits d’auteur.

Tous se sont mis d’accord pour conserver les données personnelles des utilisateurs qui mettent en ligne des contenus sur leurs sites. Tous sauf Google, qui s’est lui tenu à l’écart de cette initiative. Et ce bien qu’il détient YouTube, la plus importante plate-forme de partage de vidéos en ligne.

Les neuf signataires de cette charte se sont engagés à mettre en oeuvre d’ici la fin de l’année les technologies de filtrage les plus adaptées pour prévenir la diffusion de contenus protégés et rendre impossible leur visualisation. Dailymotion, le seul acteur français du groupe anti-piratage, s’est déjà engagé dans cette direction en partenariat avec le groupe Canal Plus.

L’absence de Google pourrait s’expliquer par le fait que plusieurs signataires l’ont poursuivi pour avoir diffusé des vidéos protégées sur YouTube, dont Viacom et la Fox. Récemment, le groupe a néanmoins lui aussi pris des initiatives pour filtrer les contenus illégaux avec sa technologie Video Identification.

Selon Reuters, Google pourrait être contraint de rejoindre l’alliance prochainement si la procédure adoptée par les neuf signataires vient à se “standardiser” dans l’industrie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur