Une alliance pour certifier les réseaux sans fil

Cloud

A l’occasion du salon Networld+Interop, plusieurs constructeurs parmi lesquels Lucent, Nokia et 3Com ont présenté un nouveau consortium chargé d’encourager le développement des réseaux sans fil. Sous le nom Wireless Ethernet Compatibilty Alliance, il délivrera un label d’interopérabilité aux équipements compatibles avec la norme IEEE 802.11 HR.

Lors du salon Networld+Interop à Atlanta la semaine dernière, de nombreux équipementiers ont fait la démonstration de solutions destinées aux réseaux locaux sans fil (WLAN). Parmi eux, 3Com, Aironet, Intersil, Lucent, Nokia et la société Symbol Technologie ont présenté les missions de leur nouvelle alliance WECA (pour Wireless Ethernet Compatibilty Alliance). L’organisme, fondé à la fin du mois d’août, se donne pour mission de certifier les équipements et rassurer les futurs acheteurs. Concrètement, en échange de l’ adhésion des membres constructeurs, le consortium WECA propose un protocole de tests qui permettra de décerner le logo Wi-Fi, lequel devrait garantir l’interopérabilité au sein d’un réseau à la norme IEEE 802.11 HR (high rate). Cette norme de communication sans fil utilise la bande de fréquence des 2,4 GHz pour assurer des transmissions à haut débit (11 Mbps). L’intérêt de cette certification sera par exemple de permettre à un utilisateur de communiquer par la voie des airs aussi bien dans son réseau d’entreprise qu’à domicile, à condition évidemment qu’il possède une borne d’accès sans fil chez lui.

La technologie IEEE 802.11 avait déjà été présentée en mai par Nokia, avec des points d’accès qui pouvaient supporter jusqu’à 30 utilisateurs. La portée varie de 100 à 150 mètres lorsque des murs dressent un obstacle. En zone non encombrée, le rayon d’action atteint 450 mètres. En outre, il est possible de créer des réseaux en plaçant des bornes tous les 300 mètres, à la façon des téléphones mobiles. Destinés aussi bien au marché des entreprises que du grand public (par exemple avec le kit Airport d’Apple), la communication sans fil semble promise à un bel avenir. Les offres d’équipements se développent (voir édition du 17 septembre1999), et l’avènement d’un standard tel HiperLAN2 promet d’atteindre bientôt des débits sans fil de 54 Mbps. Selon le cabinet Frost & Sullivan, les ventes d’équipements devraient doubler en valeur d’ici 2002 pour représenter alors un chiffre d’affaires de 880 millions de dollars.

Pour en savoir plus : http://www.wirelessethernet.org/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur