Une avancée majeure pour le haut débit via le courant porteur en ligne

Mobilité

La première spécification relative au CPL a été approuvée. Cela devrait accélérer l’essor de cette technologie, qui permet d’accéder au Net par les prises électriques.

L’Open PLC European Research Alliance (OPERA) a annoncé, le 21 février, l’approbation de ce qu’elle présente comme la première spécification ouverte pour le courant porteur en ligne (CPL), également appelé en anglais Powerline Communications (PLC). En fournissant une base de travail pour les technologies d’accès en CPL et les applications connexes, cette spécification complète, pour l’essentiel, les technologies d’infrastructure existantes comme la fibre optique à domicile, le DSL et les liaisons coaxiales utilisant les lignes électriques.

Accélérer les déploiements d’accès en CPL

L’Alliance estime que cette spécification, fondée sur la technologie du fabricant de puces espagnol DS2, permettra d’accélérer les déploiements massifs d’accès haut débit à faible coût, de services vocaux et audiovisuels, ainsi que d’applications pour le contrôle et la gestion des opérations. L’interopérabilité des technologies tierces est assurée par des mécanismes de cohabitation qui, selon l’association, garantiront la compatibilité des futures versions de son système avec les autres technologies.

La spécification a obtenu le soutien de l’Universal Powerline Association, un organisme regroupant différents fournisseurs d’équipements haut débit sur CPL. L’Open PLC European Research Alliance est quant à elle soutenue par l’Union européenne.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 22 février 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur