Une base relationnelle pour MacOS X

Cloud

FrontBase vient de lancer la première base de données relationnelle disponible pour MacOS X version bêta publique. Ce lancement marque le début d’une course au serveur d’entreprise 100 % Apple.

Nous sommes, depuis le mois de septembre et le lancement de la bêta publique d’Apple, en plein dans l’histoire de l’oeuf et de la poule ! De MacOS X ou des applications qui lui sont destinées, qu’est-ce qui sera prêt en premier ? FrontBase vient de prendre une longueur d’avance sur l’OS, en dévoilant FrontBase 2.18, une base de données relationnelle. Ce lancement, qui n’est pas une simple annonce, montre à quel point une solution Web basée sur MacOS X peut désormais offrir une alternative à une entreprise. Avec les informations autour d’Oracle cette semaine (voir édition du 9 novembre 2000), et les autres annonces de certification de MacOS faites ces derniers jours par de grands éditeurs de solutions industrielles comme PeopleSoft ou SAP (sur lequel fonctionne les systèmes de gestion internes d’Apple), un véritable canevas orienté vers les entreprises est en train de se dessiner.

Une base de données constitue l’ossature du système d’information d’une entreprise

Le lancement de cette version n’est pas sans conséquence : il s’agit du type d’outil sur lequel peut se reposer une entreprise ou une organisation pour monter un site Web solide. Les bases de données sont en effet l’outil central autour duquel peut s’organiser l’activité d’une société. Bien conçue, elle permet de gérer l’ensemble des informations de l’entreprise et de les connecter au monde extérieur (clientèle, fournisseurs, sous-traitants, logistique…). La base de données de FrontBase peut supporter plus d’un To de données (1 024 Go).

“Nous avons bâti une bonne part de FrontBase 2.18 sur Cocoa pour des performances rapides et natives sur MacOS X ainsi qu’une excellente interopérabilité avec WebObjects. Avec FrontBase 2.18, les développeurs ont désormais les outils pour fournir des systèmes d’entreprise à haute disponibilité et des sites Web basés sur des solutions 100 % Apple”, indique Geert Clemmensen, le fondateur et directeur technique de FrontBase. Les standards habituels sur ce type de base de données professionnelle sont utilisés, dont TCP/IP bien sûr, mais aussi SQL 92.

Le lancement de FrontBase est donc un très gros coup de bluff : alors que le système d’exploitation d’Apple n’est pas disponible dans sa forme terminale et qu’il ne le sera pas avant le début de 2001, la firme, qui a déjà proposé des versions de sa base sur MacOS X Serveur et sur la version de développement de MacOS X (la DP4), suppose que le nouveau système d’exploitation aura un fort potentiel auprès des entreprises. Reste que le présupposé de la compagnie paraît exact, compte tenu du ralliement croissant des ténors de l’édition à la plate-forme.

Pour en savoir plus :

Le site de FrontBase (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur