Une députée européenne appelle au boycott de Microsoft

Mobilité

La députée du groupe des Verts Heidi Ruhle a appelé le Parlement Européen à interdire à Microsoft la participation aux appels d’offres.

Heidi Ruhle, une députée européenne (Verts), a appelé les organisations à boycotter les licences logicielles Microsoft tant que l’éditeur ne se sera pas ouvert à la concurrence. La députée allemande a demandé au Parlement européen pourquoi l’UE continuait d’acheter des produits à Microsoft alors que ce dernier n’a toujours pas daigné fournir des informations à ses concurrents concernant l’interopérabilité.

“Compte tenu du fait que Microsoft a continué à abuser de sa puissante position sur le marché après la décision rendue par la Commission en mars 2004 l’appelant à modifier ses pratiques, que la Commission a été contrainte quasiment pour la troisième fois en quatre ans de lui imposer des amendes ou des pénalités pour le non-respect d’une de ses décisions et que le jugement de la CFI en date du 17 septembre 2007 a qualité d’autorité de la chose jugée, la Commission considère-t-elle que l’Article 93 (b) et (c) de la réglementation financière, associé à l’article 45(2) de la Directive 2004/18/CE, pourrait s’appliquer à Microsoft dans ce cas concernant toutes les procédures d’appels d’offres actuelles et futures ?”, a-t-elle demandé.

“Si tel est le cas, pouvons-nous considérer que Microsoft ne remplit pas toutes les conditions requises pour prendre part aux procédures d’appels d’offres ?”

Microsoft s’était engagé à ouvrir son code aux développeurs rivaux, mais l’UE a exprimé ses doutes quant à ses intentions réelles et a imposé à l’éditeur une amende de 899 millions d’euros pour le non-respect d’une de ses décisions.

Traduction de l’article Euro MP calls for Microsoft ban de Vnunet.com en date du 11 avril 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur