Une faille critique affecte les pilotes Wi-Fi Linux

Cloud

Un mois après la découverte de la faille par Laurent Butti, la vulnérabilité
est aujourd’hui entièrement corrigée

Une vulnérabilité critique affectant les utilisateurs de pilotes Wi-Fi sous Linux a été découverte au niveau du pilote MadWifi intégré au noyau Linux pour les chipsets Wi-Fi basés sur Atheros.

Cette faille qui occasionne un dépassement de la mémoire tampon du noyau peut être exploitée pour prendre le contrôle de machines, même si elles ne sont pas installées sur un réseau Wi-Fi.

“Vous pouvez être vulnérable si vous ne corrigez pas manuellement votre pilote MadWi-Fi”, rapporte le Washington Post, citant les propos de Laurent Butti, le chercheur de France Telecom Orange qui a détecté la faille.

Laurent Butti a fourni les détails de la faille à l’occasion de la convention Black Hat Briefing organisée en mars 2007, lieu de rencontre entre les chercheurs en sécurité et les pirates qui y trouvent une opportunité unique d’échanger des informations et points de vue.

Mais l’information a été tenue au secret tant qu’aucun correctif n’a été développé et distribué.

Laurent Butti a utilisé la méthode dite de ?fuzzing? pour détecter la faille. Cette technique consiste à injecter des données aléatoires dans un logiciel jusqu’à ce qu’il échoue et génère une erreur mettant en évidence la faille.

Le chercheur se penche à présent sur la sécurité des technologies WiMax et USB sans fil.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 16 avril 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur