Une faille de sécurité touche les bornes WLAN de Cisco

CloudMobilitéRéseauxWifi

Le spécialiste en sécurité IT AirMagnet révèle qu’une vulnérabilité critique peut affecter les points d’accès des bornes WLAN de Cisco, permettant notamment à un pirate de piloter une partie réseau d’une entreprise.

AirMagnet, fournisseur de solution de supervision de réseaux sans fil, révèle avoir découvert une faille critique affectant les équipements WLAN (Wireless Local Access Network) de Cisco. Cette vulnérabilité touche la fonctionnalité Over The Air Provisioning (OTAP), dédiée à la gestion automatique de la connexion des points d’accès.

Ce système permet ainsi à un hotspot encore non connecté à un contrôleur Cisco de repérer les points d’accès voisins et de se connecter au contrôleur réseau WLAN le plus proche. Pour rendre cette possibilité de connexion automatique, les bornes Cisco diffusent en permanence les adresses MAC et IP du contrôleur WLAN le plus proche.

La faille découverte par AirMagnet permet à un pirate à l’extérieur de l’entreprise de pénétrer dans le réseau de l’infrastructure et d’intercepter les informations émises par ces bornes. En outre, lorsque la fonctionnalité OTAP est activée, il devient alors possible à un hacker d’assigner un point d’accès à un autre réseau hors de l’entreprise et à ainsi le détourner d’un contrôleur Cisco. Le pirate pourrait ainsi facilement prendre en main le pilotage du hotspot détourné.

Cisco n’a pour l’instant délivré aucun correctif permettant de combler cette faille. De son côté, AirMagnet conseille, faute de mieux pour le moment, de désactiver la fonction OTAP sur les équipements Cisco et recommande de mieux surveiller le réseau sans fil de l’entreprise en mettant en place des outils de détection des intrusions, que commercialise notamment AirMagnet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur