Une firme nippone réalise la mémoire DDR la plus rapide du monde

Mobilité

Une technologie de transistors à double porte permet à Elpida de battre des records de transferts de données.

Le fabricant japonais de mémoire Elpidia a commencé la production des puces mémoire les plus rapides au monde.

La mémoire DDR3 atteint un taux de transfert de 1,3 Gbit/s, dépassant ainsi le précédent record de 1,06 Gbit/s détenu par Samsung. Les puces à 512 Mbit/s (64 Mo) travaillent deux fois plus vite que les composants de l’actuelle DDR2 mais en nécessitant moins d’énergie : 1,5 volt contre 1,8 volt pour la DDR2.

“En développant la prochaine génération de mémoire DDR3, notre objectif était de maintenir les avantages de la DDR2, comme un voltage bas, tout en augmentant considérablement la vitesse”, explique Jun Kitano, directeur marketing d’Elpida Memory.

“L’exploitation des transistors à ‘double porte’ [dual gate] ? une première dans la DRAM ? va permettre à nos nouveaux composants de 512 Mbit/s DDR3 de réaliser des opérations de haute performance qui deviendront critiques pour les futures applications informatiques avancées.”

Ces nouvelles puces mémoires devraient arriver sur le marché pour la fin de l’année. Aucune précision sur les tarifs n’est encore disponible.

(article traduit de Vnunet.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur