Une fronde s’organise contre Windows XP

Mobilité

Nouvelles critiques contre Microsoft. Cette fois-ci, c’est un groupe d’associations américaines de défense de consommateurs qui vise Windows XP en adressant une lettre à la division antitrust. Par ailleurs, 17 éditeurs Sud-Coréens ont affirmé leur soutien au plus grand portail du pays qui poursuit la firme de Bill Gates. De son côté, le géant de Redmond a recruté un ancien procureur fédéral pour le défendre.

Pas une semaine sans que de nouvelles critiques ne soient formulées à l’encontre de Microsoft. Ce 26 septembre, quatre grandes associations de consommateurs américaines (la Consumer Federation of America, la Consumers Union, le Media Access Project et l’US Public Interest Research Group) ont ainsi adressé un courrier (disponible au format PDF) à la division antitrust du ministère américain de la Justice. Elles y expriment leurs inquiétudes au sujet de Windows XP en se basant sur une analyse de la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft (disponible au format PDF) et réclament des sanctions contre l’éditeur. Par ailleurs, les associations soulignent leurs craintes quant au respect de la vie privée par Microsoft avec son service d’identification en ligne Passport. Elle rejoignent ainsi une longue liste de détracteurs que Microsoft cherche à convaincre en modifiant son Passport (voir édition du 20 septembre 2001), apparemment sans succès.

Autre pays, autre plainte : celle du plus grand portail Sud-Coréen, Daum Communication. Celui-ci avait saisi la Fair Trade Commission coréenne début septembre et menace de réclamer une injonction bloquant la sortie de Windows XP. Il reproche à Microsoft de lier une série d’applications à la nouvelle version de son système d’exploitation, ce qu’il considère comme des pratiques anticoncurrentielles (voir télégramme du 5 septembre 2001). Ce 27 septembre, 17 éditeurs du pays ont apporté leur soutien à Daum Communication par le biais d’un communiqué. “Nous exprimons notre profonde inquiétude quant aux tentatives de déstabilisation du marché par Microsoft qui veut vendre Windows XP accompagné de plusieurs applications”, expliquent-ils dans un communiqué cité par Reuters. “Nous exigeons officiellement que [Microsoft] mette un terme à ces tentatives.” Ils envisageraient de demander l’interdiction de la vente de XP dans les centres commerciaux auxquels ils sont affiliés.

Un ancien procureur pour défendre Microsoft

De son côté, afin de se défendre, Microsoft s’entoure de pointures. Ce 26 septembre, l’éditeur annonçait avoir recruté un ancien procureur fédéral qui viendra compléter son équipe de juristes. Dan Webb s’attachera à “résoudre les problèmes qui demeurent” dans le procès antitrust mené contre la firme de Bill Gates par la justice américaine. L’homme possède une solide réputation pour avoir gagné des affaires longues et complexes. Il possède une expérience des procédures antitrust, c’est en effet lui qui avait défendu General Electric dans un procès sur les prix dans l’Ohio. Il a également défendu Philip Morris alors que le fabricant de cigarettes était poursuivi par des malades en Floride, au Texas et dans l’état de Washington. Dan Webb devrait entrer en jeu dès ce vendredi 28 septembre, une audience était en effet prévue pour ce jour devant le juge Colleen Kollar-Kotelly, lors de laquelle Microsoft et le ministère américain de la Justice devaient discuter des procédures pour la nouvelle phase du procès qui débute. Le 20 septembre, ils avaient rendu un document commun pour préparer cette audience (voir édition du 21 septembre).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur