Une grande première pour l’Alerte Enlèvement sur les smartphones

MarketingMobilitéOS mobilesSmartphones

La disparition de deux jeunes filles, ce 18 septembre dans la Sarthe, a été l’occasion pour la Fondation Casques Rouges de procéder à la diffusion de la première Alerte Enlèvement jamais relayée sur téléphone mobile.

Ce dimanche 18 septembre, vers 16h20, suite à la disparition jugée “inquiétante” de deux soeurs âgées de 10 et 12 ans et originaires de La Flèche (Sarthe), les 150 000 Français qui avaient téléchargé l’application dédiée ont reçu la première Alerte Enlèvement jamais diffusée sur des smartphones.

Relayé, comme à l’accoutumée, sans relâche, sur les ondes radio comme à la télévision, le message faisait état de l’enlèvement supposé dont avaient été victimes Charline et Julie Chapin.

Mais l’extension du dispositif aux terminaux mobiles a permis d’élargir considérablement le spectre des témoins éventuels, en incluant les possesseurs de mobiles iPhone, BlackBerry et Android.

A une condition toutefois : que ces derniers aient téléchargé, sur la base du volontariat, l’application officielle, oeuvre de la Fondation Casques Rouges.

Le projet a vu le jour en 2009, dans le cadre du développement de “services au citoyen sur téléphone mobile”, supervisé par Proxima mobile.

Une série de tests menés a priori auraient démontré une efficacité cruciale durant les premières heures qui suivent une telle disparition, avec notamment un effet dissuasif sur les ravisseurs.

Les deux soeurs ont d’ailleurs été retrouvées saines et sauves dans la soirée, à peine quelques heures après le début des opérations de recherche. Elles auraient été ramenées au commissariat de leur village par des tiers.

 

Crédit photo : Copyright Aaron Amat – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur