Une mission interministérielle d’accès aux NTIC

Mobilité

Le gouvernement vient de créer une “mission interministérielle pour l’accès public à la micro-informatique, à l’internet et au multimédia”. Près de 7 000 lieux publics d’accès à Internet seront ouverts d’ici 2003, une des mesures dans la “lutte pour le développement des NTIC, mais contre le ‘fossé numérique'”, ainsi que l’a rappelé Lionel Jospin.

Le 1er décembre dernier était publié un décret “portant création d’une mission interministérielle pour l’accès public à la micro-informatique, à l’Internet et au multimédia”. Quelques jours plus tard, Lionel Jospin était en déplacement à Conflans-Sainte-Honorine pour inaugurer une “cyberbase”, lieu public d’accès à Internet. Une manière concrète d’affirmer la volonté du gouvernement de lutter contre la fracture numérique. “Le gouvernement a l’ambition de faire de l’Internet un instrument accessible à tous, en particulier à ceux qui peuvent en être éloignés par leur situation sociale ou leur âge”, a insisté le Premier ministre dans son discours avant d’ajouter : ” (Le gouvernement) souhaite ainsi que, d’ici 2003, plus de 7 000 lieux publics permettent un accès à l’Internet, mais aussi une découverte de la micro-informatique et des contenus multimédia, en particulier dans les bibliothèques publiques, les bureaux de poste, les agences pour l’emploi et les centres d’information jeunesse.” Ce plan ambitieux s’appuiera sur 4 000 emplois-jeunes de “formateurs au multimédia” qui officieront dans 2 500 “espaces publics numériques” (EPN) pour proposer notamment une initiation gratuite à Internet et au multimédia.

Des ordinateurs à l’école

Une partie de ces EPN seront, comme à Conflans-Sainte-Honorine, des “cyberbases” mises en place par l’Etat et la Caisse des dépôts et consignations : des espaces équipés d’une douzaine d’ordinateurs et de périphériques, dédiés aux jeunes de 11 à 25 ans. Pour autant, les établissements scolaires ne sont pas en reste, avec le raccordement à Internet des écoles primaires, collèges et lycées. Même les “cités U” devraient naviguer sur le Net puisque les 150 000 chambres d’étudiants devraient accéder au haut débit, une mesure prévue

dans le plan “Université du 3ème millénaire”. La page du site du Premier ministre détaillant les mesures destinées à “réduire la fracture numérique” rappelle aussi que l’Etat cherche à favoriser le don d’ordinateurs. Un article de la loi de finance 2001 permet d’ailleurs aux entreprises de distribuer du matériel informatique à leurs salariés, sans que cela soit considéré comme un don en nature (voir les éditions du 18 octobre et du 31 octobre 2000).

Ces derniers jours, on apprenait que la mission interministérielle pour l’accès aux NTIC serait présidée par Alain Giffard, ex-conseiller technique sur les questions de société de l’information au ministère de la Culture et de la Communication. Le groupe de travail devrait être désigné prochainement par arrêté. En attendant, le site des accès publics à Internet est déjà ouvert, même s’il n’est pas encore achevé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur