Une nouvelle vague de sociétés Internet fait son entrée en Bourse

Mobilité

Sporever, Freelance.com, Maporama… La liste des jeunes pousses qui font appel au marché s’allonge. Mais leur parcours est parfois sinueux.

Avec la mise en place d’Alternext sur Euronext, plusieurs sociétés high-tech semblent de nouveau attirées par la Bourse. Ce nouveau segment à la Bourse de Paris, dédié aux PME innovantes, permet de soutenir le développement de leurs activités. Ces introductions en Bourse représentent des opérations plus modestes que celles de la période de la “nouvelle économie” , où des start-up atteignaient des valorisations hors normes. Pourtant, la période ne s’y prête guère car les attentats terroristes de Londres survenus le 7 juillet ont fragilisé les marchés boursiers.

Dans ce contexte troublé, Sporever a préféré reporter du 8 au 13 juillet son introduction en Bourse. En effet, au lendemain des terribles événements londoniens, la société de production et d’édition de contenus sportifs en multisupport (Internet, mobile, télévision?), fondée il y a cinq ans par Patrick Chêne et Jacques-Henri Eyraud, a décidé de prolonger le placement de ses actions, sans toutefois modifier les conditions de son offre. Elle espére bénéficier de meilleures conditions pour franchir le pas. A l’issue de cette opération, entre 42,39% et 43,31% du capital de la société devraient être mis en Bourse.

Avec Sporever, l’ancien directeur des sports de France Télévision France2 et son bras droit ont créé une galaxie de services d’informations sportives comme le site Football365.fr, le magazine de football But! et la station de radio francilienne Sport FM. En 2004, le groupe (qui a signé un accord stratégique de syndication et de production de contenus pour le compte d’Orange) a réalisé un chiffre d’affaires de 9,7 millions d’euros pour un résultat net de 400 000 euros.

Réglages techniques de dernière minute pour Freelance.com

Autre société prétendante au segment Alternext : Freelance.com, qui compte introduire environ 15 % de son capital en Bourse. Cette société pionnière du monde de l’Internet se propose de jouer les intermédiaires entre les professionnels indépendants et les entreprises dans le cadre de missions de travail. Toutefois, un léger décalage par rapport au calendrier initial est survenu du fait de l’extension d’une période de souscription. La cotation du titre Freelance.com devait initialement démarrer le 14 juillet mais les négociations devraient débuter un peu plus tard. En 2004, la société, dont le service est présent dans quatre pays (France, Espagne, Maroc et Suisse), a réalisé un chiffre d’affaires de 26,7 millions d’euros pour un résultat net de 151 000 euros. En avril, elle a lancé un nouveau service dédié au portage salarial (voir édition du 28 avril 2005).

Initiation par le Marché Libre

Plus discrètement, Maporama International a choisi le segment du Marché Libre pour faire ses premiers pas en Bourse “avant le 15 juillet”. L’éditeur de solutions logicielles de géolocalisation place environ 23 % de son capital sur le marché. “Nous aurions préféré Alternext mais notre société n’avait pas assez d’historique pour une inscription”, précise Dominique Grillet, CEO de la société. “Nous avons besoin de carburant immédiatement pour notre développement commercial. Nous envisageons un transfert vers Alternext à moyen terme”, explique le dirigeant.

Le prestataire technologique, qui commercialise trois offres (Intelligent Dealer Locator, Entreprise Solutions et Mobile Solutions) pour les entreprises et les professionnels du transport, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,1 millions d’euros sur l’exercice 2003-2004 pour un résultat net négatif de 1 million d’euros. L’équilibre financier est cependant prévu à la fin de l’exercice en cours.

Et la liste des prétendants s’allonge de semaines en semaines : dans un communiqué de presse daté du 5 juillet, Staff&Line, société spécialisée dans l’édition pour le domaine de l’IT Management (gestion de parc, inventaire, service desk, gestion des changements) indiquait qu’elle étudiait une introduction en Bourse, sur Alternext “d’ici la fin 2005”.

MeilleurTaux et Maximiles, les éclaireurs

En mai, MeilleurTaux.com a été le premier acteur de cette nouvelle vague à faire le saut sur Alternext (voir édition du 17 mai 2005). Depuis, le spécialiste du courtage en crédits a engagé la totalité de son capital et ne le regrette pas. Lors de son introduction, il a observé “une très forte demande” du titre, ce qui lui a permis de réaliser une augmentation de capital de 4,4 millions d’euros.

Autre nouveau disciple de l’Alternext depuis le 5 juillet : Maximiles.com, le programme de fidélisation multi-enseigne, a placé environ un tiers de son capital en Bourse (voir édition du 21 juin 2005). “C’est une opération positive puisque nous avons levé huit millions d’euros, une première moitié par augmentation de capital et l’autre par cession de titres”, explique Marc Bidou, PDG de Maximiles. L’apport financier va servir à réaliser des opérations de rachats de sociétés en France ou en Europe dans le domaine de prédilection de Maximiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur