Une nouvelle version d’Airport, plus professionnelle

Cloud

Le système de transmission sans fil d’Apple, basé sur le standard IEEE 802.11b, vient d’être mis à jour : plus sécurisé, il reconnaît désormais la connexion AOL. La mise à jour profite aussi au matériel déjà sur le marché : les cartes et bornes Airport passent à un système de cryptage sur 128 bits et embarquent un firewall.

La firme de Cupertino vient de livrer la première mise à jour majeure de son système de transmission sans fil Airport. Cette mise à jour s’articule autour du logiciel de gestion des transmissions et de la borne centrale. Le logiciel connaît un rafraîchissement en profondeur en intégrant un certain nombre de fonctions qui lui manquaient et qui étaient parfois reprochées à Apple. La compatibilité pour l’AOL américain, la protection par firewall permettant de mieux sécuriser les connexions Internet et l’encryptage des données font désormais partie du paquet logiciel fourni. Airport est également compatible avec l’une des méthodes de sécurité la plus répandue sur les marchés d’Apple, celle de Cisco, LEAP, mais aussi avec RADIUS, une méthode de gestion centralisée des accès des utilisateurs au réseau. L’Airport nouveau permet enfin de déployer des réseaux fermés et supporte les réseaux privés virtuels ! Toutes les fonctions logicielles de la première version logicielle sont préservées, sauf, sous Mac OS X, la fonction de base station logicielle, qui permettait à un ordinateur de se transformer en relais de réseau. Mais cette fonction pourra être incrémentée à l’avenir, selon Peter Carcione, le responsable produit Airport d’Apple, interrogé par MacCentral.

La mise à jour du logiciel Airport pour Mac OS 9 et X, téléchargeable également en version française par le biais du mécanisme de mise à jour de Mac OS, donne aussi lieu à un sérieux lifting de la borne, qui change d’aspect et embarque quelques fonctions intéressantes. Les bornes Airport perdent leur aspect “graphite”, pour la mode Apple du moment : le blanc laiteux. La vitesse de transmission ne change pas, Apple considérant pour le moment qu’il est trop tôt pour adopter les nouveaux standards de transmission sans-fil, comme l’IEEE 802.11a. Pas d’Airport 2 à l’horizon donc, à l’inverse de ce que les rumeurs prévoyaient (voir édition du 18 septembre 2001), à moins que cette mise à jour ne soit considérée comme une seconde version. La firme garde là sa position de toujours en termes d’innovation, celle d’une introduction “à temps”, pas avant et si possible pas après l’émergence d’une demande suffisante pour l’innovation. Une position qui laisse le champ libre à d’autres constructeurs comme Proxim.

Jusqu’à 50 connectés en simultané

La nouvelle borne Airport accepte maintenant jusqu’à 50 utilisateurs simultanés. La borne se voit également greffée un second port Ethernet 10/100 base-T dit WAN (pour Wide Area Network, réseau étendu) tandis que le premier port devient un port purement LAN (Local Area Network – réseau local). Cette distinction physique est complétée par un Firewall permettant de prévenir le piratage. La borne est également dotée d’une antenne permettant une meilleure qualité de transmission sur sa zone de 50 mètres de portée. Cette amélioration est essentiellement due aux pertes de réception des PowerBook G4. La nouvelle antenne fournit un rayon d’action désormais quasi-circulaire autour de la station. Les nouveautés logicielle et matérielle d’Airport ne sont pas surprenantes, mais font passer la solution d’Apple “un cran au dessus”. En lui donnant par la même occasion une portée plus professionnelle, pour le même prix…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur