Une parodie de ‘1984’ mâtinée de Windows XP

Cloud

Alors que le ministère de la justice américain renonce à demander la scission de Microsoft, la sortie des controversés Windows XP et Internet Explorer 6 a initié la naissance d’une contestation larvée. Une parodie de la publicité “1984” d’Apple a été remise au goût du jour. Elle souligne en quelques mots les questions politico-économiques soulevées.

Les logiciels les plus controversés de l’histoire de Microsoft, le système d’exploitation Windows XP et le navigateur Internet Explorer vont être livrés au marché (voir édition du 22 août 2001). Questions sur la sécurité, supervision de données personnelles par la firme, ouverture de portes dérobées accessibles depuis le Web, non-support de technologies standard comme Java, éradication des plug-ins, inspiration forte des interfaces graphiques d’Apple… Pour certains, ces points suffisent pour se remémorer l’avertissement lancé par Steve Jobs en 1984 : qui contrôlera l’âge de l’information ? Et encore : peut-on laisser à une seule entité le pouvoir à l’aube de cet âge ? Ce fondateur d’Apple a été l’un des premiers à avertir du danger d’un contrôle total du réseau par un seul acteur, IBM à l’époque. La question mérite le détour car elle pose des problèmes tant économiques que politiques. Si les problèmes économiques sont assez souvent mis en avant et relativement visibles, les questions soulevées par la suprématie d’une seule firme sur les instruments d’accès à l’information ne sont pas assez souvent accompagnées d’un message soulignant les méfaits potentiels. Une parodie réalisée par John H. Lincoln et reprenant les images de la publicité “1984” produite par Apple au lancement du Macintosh, les extraits d’une conférence de Steve Ballmer (voir édition du 21 août 2001), le Pdg de Microsoft, quelques images d’archives de l’Allemagne nazi des années 30 ainsi qu’une incrustation de Bill Gates en lieu et place d’un hypothétique “Big Brother”, tente d’alerter à nouveau l’opinion : “le 6 septembre 2001, des délégués politiques du ministère de la Justice du Président Georges Bush ont trahi les principes de la libre entreprise, et ont livré votre avenir au monopoliste, Microsoft. Bienvenue en 1984”. Alors Windows XP, un réel retour en arrière ou une nouvelle occasion de mettre en boîte Microsoft ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur