Une pétition pour des sites publics accessibles aux personnes handicapées

Mobilité

Une pétition en ligne circule afin de faire pression sur l’Etat qui doit valider un décret d’application lié à la loi pour l’Egalité des droits et des chances.

Plus de trois ans se sont écoulés depuis le vote de la loi pour l’Egalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Et le “décret qui doit préciser les modalités d’application de l’accessibilité numérique n’est toujours pas sorti”, regrettent les responsables du site Web-pour-tous.org. Avant d’appeler à signer une pétition demandant entre autre, une validation et une publication rapide par arrêté ministériel du décret d’application de l’article 47 de la loi de février 2005″.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, cette pétition, destinée au président de la République et au Premier ministre, a déjà recueilli 863 signatures. Objectif : faire appliquer l’article 47 de la loi de février 2005 qui stipule que “les services de communication publique en ligne des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent doivent être accessibles aux personnes handicapées”.

Et faire en sorte que soit officiellement publié, dans sa version définitive, le “Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations contenant toutes les modalités techniques pour ce conformer au dit décret d’application”.

Le Web, une opportunité ?

Vincent Aniort et Aurélien Levy, qui se présentent comme des “experts en accessibilité”, et Franck Galey, webmaster du site Web-pour-tous, sont à l’origine de cette pétition, qui bénéficie également du soutien de la Fondation Garches (qui souhaite améliorer l’autonomie des personnes handicapées) .

L’impatience des pétitionnaires serait accrue par le fait que “Pour la première fois dans l’histoire, l’informatique, notamment le Web, offre la possibilité aux personnes handicapées d’avoir accès au même moment aux mêmes informations que les autres et de communiquer avec les autres quels qu’ils soient”. Les auteurs citent, par exemple, les technologies permettant de grossir les textes ou l’écoute des contenus écrits.

Reste que 98% des sites Web publics seraient toujours à ce jour inaccessibles aux handicapés, selon les auteurs de la pétition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur