Une pétition pour la personnalisation de Mac OS X

Cloud

Apple a proposé, presque immédiatement après le lancement de son système Mac OS X le 24 mars dernier, de personnaliser sa machine. Un éventail d’exemples était proposé sur son site américain. Dans le même temps, un début de vent de personnalisation s’est emparé de quelques personnes, capables de modifier l’interface Aqua. Mais Apple ne semble pas l’entendre de cette oreille… La firme attend peut-être que ses clients s’expriment ?

Pastel Blue, c’est le tout premier thème personnalisé disponible sur Mac OS X, en remplacement d’Aqua (voir édition du 13 avril 2001). Réalisé par Michael Rabe, ce thème n’est pas transcendant, mais il a le mérite d’exister et surtout de démontrer que l’interface graphique du nouveau système d’exploitation de la firme à la Pomme est personnalisable ! Une perspective des plus intéressantes, qui permet d’assurer que les utilisateurs de Mac peuvent retrouver la souplesse de transformation de leur environnement. Le thème lui-même a été mis en ligne sur le site de Rabe, Doghouse Online, et sur le site Resexcellence.com. Michael Coyle dit s’être assuré pour ce dernier que le thème ne contenait aucun morceau de code d’Aqua et que toutes ses ressources étaient originales. Une démarche qui va dans le même sens que celle présentée par Apple lors de la sortie de son nouveau système et qui répond à une tradition bien ancrée dans la communauté des utilisateurs de Mac.

Exit Theme Machine

Les marques d’Apple n’étant pas affectées par ce premier thème, celui-ci apparaît le 10 avril dernier au matin sur le site. Le même jour, la société de conseil juridique Arent Fox, travaillant pour Apple, fait parvenir une lettre au site ne faisant pas opposition au nouveau thème. Qui ne dit mot consent ! Michael Rabe recommence donc à travailler sur un nouveau thème. Mais le 17 avril, tout s’envenime. Est-ce dû à l’apparition de ce premier thème ? Toujours est-il que la firme juridique représentant Apple demande à MacThemes.org de ne plus distribuer son outil de création de thèmes pour Mac OS, Theme Machine, disponible pourtant depuis 1998, allégeant qu’une démarche de “reverse engineering” a eu lieu. Or, cette méthode destinée à comprendre comment une technologie (ici un morceau de code logiciel) a été créée, est illégale. Adieu, donc Theme Machine, le logiciel permettant de créer des thèmes.

Le 19 avril, c’est Michael Rabe qui reçoit une injonction de la part des juristes d’Apple, après avoir présenté un avant-goût du second thème qu’il voulait proposer, Glass. Rabe, n’ayant pas les moyens d’une dispute devant les tribunaux, se retire de sa position d’auteur de thèmes auprès de ResExcellence et ferme son site Web. Adieu tout espoir de nouveau thème. Pastel BLue reste pour le moment le seul remplaçant d’Aqua, qui semble devoir devenir hégémonique. Apple ne pouvait pas mieux s’y prendre pour déjouer toute velléité artistique autour de son nouvel OS. Mais peut-on croire seulement que la firme de Cupertino veuille couper les ailes à la création et à la personnalisation de son OS ? Bien sûr que non ! Et tout client d’Apple serait bien inspiré de le lui faire savoir. ResExcellence propose de réagir à l’action d’Apple en écrivant à Nancy Heinen, l’administrateur général d’Apple, ou aux conseils de la firme chez Arent Fox, Fabricio Vayra et Jessica Brodey. Une petite lettre ou un e-mail pour sauver l’utilisation des thèmes pour Mac OS ? Après tout, Steve Jobs est sensible à ce genre de démarche, alors pourquoi pas !

Pour en savoir plus :Réagir sur le site de ResExcellence (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur