Une pétition pour l’Internet illimité

Mobilité
Information - news

Dans une lettre ouverte publiée dans plusieurs quotidiens nationaux, l’IFI-France, un mystérieux organisme, réclame l’interconnexion forfaitaire illimitée. Un forfait qui permet au fournisseur d’accès de maîtriser ses coûts face à une offre de connexion illimitée dont France Télécom a annoncé la mise en place technique pour la fin de l’été. Trop tard selon l’IFI-France, qui le veut pour le printemps. Et à 100 francs, alors que l’ART en prévoyait le double.

“Comment démocratiser immédiatement Internet en France ?” C’est par cette question qu’un mystérieux mouvement intitulé IFI-France interpelle les pouvoirs publics sur la question de l’interconnexion forfaitaire illimitée (IFI). Bizarrement, sur la trentaine de signatures, seules deux proviennent de fournisseurs d’accès, AOL et World Online. Les autres sont essentiellement des fournisseurs de contenus (NRJ, Net2one, Selftrade…) ou des sites marchands (Kelkoo, Ysea.com et même Royal Canin). “C’est un problème qui s’adresse autant aux internautes qu’aux fournisseurs de contenus”, justifie Jean-Michel Soulier, directeur général de World Online, “la mise en place de l’IFI est peut-être la condition pour qu’Internet continue à exister en France au-delà de l’effet de mode.” En s’appuyant sur un sondage de la Sofres et commandé par AOL, d’où il ressort que pour “83 % des Français, les offres ‘tout compris illimité’ sont une des clés du développement d’Internet en France”, les signataires réclament la mise en place de l’IFI “dans les plus brefs délais”, c’est-à-dire au printemps prochain. Rappelons que l’IFI permettrait aux fournisseurs d’accès de proposer un forfait illimité à Internet pour un coût fixe, tant du côté de l’internaute (comme c’est le cas avec les forfaits 99 et 199 francs illimités d’AOL) que du côté de l’opérateur. L’IFI passe par le réseau téléphonique commuté géré par France Télécom. Ce dernier a annoncé la mise en place de l’IFI pour la fin de l’été, le temps de redimensionner le réseau (voir édition du 11 janvier 2001).

Le réseau serait-il capable d’absorber le trafic ?

Un délai apparemment trop long pour les signataires. “Nous ne sommes certes pas à trois mois près”, déclare le DG de World Online, “mais il faut rappeler que la demande de l’IFI date de l’été dernier et il me semble important de maintenir la pression.” C’est l’avis de World Online, victime d’une malheureuse expérience de forfait illimité (voir édition du 23 mai 2000). De son côté, AOL a réclamé à plusieurs reprise la disponibilité de l’IFI pour mars (voir édition du 11 janvier 2001). Pourtant, AOL fait parti du comité de travail organisé par l’Autorité de régulation des télécoms (ART) et connaît les délais nécessaires à la mise en place des moyens permettant d’absorber le volume de trafic qu’un tel forfait générera obligatoirement. Délais estimés par le fournisseur à 3 mois.

L’association des fournisseurs d’accès n’a pas été prévenue

Côté tarifs, si l’ART s’est prononcée pour un forfait inférieur à 200 francs, les signataires réclament une facturation à 100 francs. “C’est le prix psychologique que les utilisateurs sont prêts à payer”, justifie Jean-Michel Soulier. Un avis que partage l’Association des fournisseurs d’accès (AFA) qui, comme nombre de ses membres, n’a pas été avertie de cette initiative. Mais tout en soulignant qu’elle n’est pas en désaccord, l’AFA rappelle cependant que si l’IFI est un moyen important de développer Internet en France, l’ADSL l’est aussi. D’où l’idée qu’un tarif de 100 francs permettrait de maintenir une distinction avec les offres ADSL qui, avec le dégroupage, vont tendre à se stabiliser autour de 200 francs.

Cette lettre ouverte paraît l’avant-veille du lancement de la 4ème Fête de l’Internet, à une dizaine de jours des élections municipales, une semaine environ après la condamnation d’AOL (voir édition du 20 février 2001) et le jour même où le FAI était entendu en appel par la cour de Versailles. Une pure coïncidence, sûrement…

Pour en savoir plus :Le site de l’IFI-France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur