Une place de marché à 200 milliards de dollars

Cloud

Nortel Networks veut créer e2open.com, sa place de marché virtuelle mondiale avec IBM et d’autres grands leaders. Objectifs annoncés : accélérer le “time-to-market” et optimiser la chaîne logistique. Des défis à la hauteur des investissements.

Concentré sur l’accès à l’Internet rapide, Nortel Networks travaille étroitement avec d’autres leaders des télécommunications et des fournisseurs d’accès mondiaux sur E2open, une immense place de marché virtuelle (e-market place) pour intensifier les échanges avec ses clients et ses fournisseurs. Et permettre aux constructeurs informatiques comme aux fournisseurs de vendre et d’acheter des produits et des services depuis ce “hub”. Date de l’ouverture ? Mi-juillet 2000. Toutefois, E2open ne sera pleinement opérationnel qu’au dernier trimestre 2000. Aussi, Nortel Networks prévoit notamment d’acheter pour environ 5 milliards de dollars de biens et des services par an via E2open. Le géant veut réaliser des économies au travers de l’optimisation des processus de sa chaîne logistique et abaisser les coûts d’inventaire. Ce mouvement illustre bien les chiffres de Forrester Research concernant la gestion des achats des entreprises. Estimation du groupe d’analystes : les transactions d’e-commerce portant sur les ordinateurs, les équipements électroniques et les télécommunications passeront de 50 milliards de dollars au niveau mondial cette année à 400 milliards de dollars en 2003. Et Nortel Networks assure qu’E2open.com veut être le premier exemple d’une chaîne logistique mondiale pour la nouvelle économie de l’Internet. Un défi à la taille de ce mastodonte…

Selon nos confrères américains de l’agence d’informations Bloomberg, IBM et Matsushita Electric Industrial seraient de la partie et espèrent également faire baisser leurs coûts logistiques d’au moins 15 %. E2open sera dirigée par une équipe sélectionnée par les investisseurs Crosspoint Venture Partners et la banque d’investissement Morgan Stanley Dean Witter. Selon Nortel, “l’indépendance de l’entreprise autorisera la meilleure prise de décisions pour la place de marché, sans avantager ses fondateurs”. Le capital d’E2open se monte à 200 millions de dollars. Les fondateurs détiennent 50 % des actions, Crosspoint et Morgan Stanley 20 % chacun. Masaharu Kimura, vice président d’IBM Japon, déclarait dans une conférence de presse à Tokyo que les 10 % restant seront détenus par I2 Technologies et l’opérateur de place de marché Ariba, qui fournira l’infrastructure logicielle d’E2open. Aussi, la place de marché a l’intention d’être introduite en bourse à l’horizon 2002, ajoute Masaharu Kimura. La première année d’E2open devrait voir son volume total de transaction atteindre 1 milliard de dollars. Pour autant, les membres fondateurs – Nortel, IBM, Matsushita, LG Electronics, Hitachi, Toshiba, Solectron et Seagate Technology – ont dépensé 200 milliards de dollars et e2open devrait atteindre la rentabilité à l’horizon 2001.

Pour en savoir plus : Nortel Networks


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur