Une puce pour délivrer les médicaments

Mobilité

Aux Etats-Unis, des chercheurs du MIT ont marié une puce avec une trentaine de minuscules réservoirs pour diffuser des médicaments dans le corps humain.

Réputé pour les trouvailles de ses chercheurs, le Massachussets Institute of Technology a présenté de nouveaux travaux prometteurs dans le domaine de la bionique. Dans ses laboratoires, une équipe a développé un processeur de 17 mm2 capable de gérer la diffusion de médicaments à la demande dans le corps humain. Un prototype spécial a même été construit pour l’accueillir. Résultat, la puce permet de délivrer n’importe quel médicament liquide, solide ou en gel depuis 34 petits réservoirs, chacun de la taille d’une pointe d’épingle ! Le tout occupe la surface d’une pièce de 5 centimes. Selon John Santini, l’un des chercheurs, un tel processeur pourrait gérer 1000 réservoirs. Les applications ne manquent pas. Chez les malades atteints d’infertilité, les traitements existants demandent des injections d’hormones par cathéter toutes les 90 minutes, durant plusieurs semaines à l’aide d’une pompe. Or la puce pourrait diffuser directement sous la peau les précieuses hormones.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur