Une tablette Mac en préparation chez Apple ?

Mobilité

Comment Apple va-t-elle remplir la sixième case de sa grille marketing ? La question taraude depuis… juillet 2000 et la sortie du G4 Cube ! Après des rumeurs rampantes de portable ultra-fin et de retour de la firme dans les assistants numériques, la vérité serait ailleurs : Cupertino détiendrait la formule de la vie électronique nomade. Une tablette graphique servant d’écran distant à un ordinateur de bureau !

Juillet 2000, la gamme des produits Apple s’est légèrement enrichie : un Cube s’ajoute au centre d’une grille marketing simplissime, où à chaque machine de bureau correspond un ordinateur portable. Le binôme fonctionne ainsi pour l’iMac auquel répond l’iBook, et le PowerMac dont la version mobile est le? PowerBook. Mais pour le Cube, si tant est que celui-ci reste proposé au catalogue, malgré son bide ? Rien !

Et si la Pomme proposait le complément du Cube ? Et si ce complément n’était autre qu’une tablette électronique ? Aussi bien pour boucher le trou vide de ce compartiment, que pour valoriser la puissance du Superordinateur qui tient dans deux packs de lait ? C’est en tout cas ce que suppute le site The Mac Evangelist, qui souligne fort à propos qu’il ne s’agit bien que de l’extrapolation d’une mosaïque d’informations mises bout à bout. De quoi s’agit-il ? D’une tablette électronique pesant moins d’un kilo et demi, disposant de 8 à 10 heures d’autonomie, d’un écran de 12 pouces haute résolution (comme celui du nouvel iBook) et d’un stylet pour écrire directement sur l’écran, comme ce qu’a pu proposer le Newton ! Pour le reste : un certain nombre de ports, 2 USB, 1 FireWire, Airport en standard, un port Ethernet, un port PC Card. Mais sans doute pas de modem, et un processeur à très faible consommation énergétique (sans doute un G3 plutôt qu’un G4). Enfin, avec de la mémoire, un disque dur et comme seul système d’exploitation utilisé Mac OS X (sans l’environnement Classic), cette tablette serait un ordinateur en soit, capable de plus, de résister à des chocs importants.

Rêvons un peu

Rien de bien croustillant jusqu’ici : les projets de tablette sous Windows ont mûri eux aussi. Oui, mais : cette tablette pourrait bien être l’élément manquant du hub numérique d’Apple ! Son utilisation pourrait être multiple : toute seule, elle peut servir d’ordinateur portable. Ajoutez lui un clavier et une souris et elle devient un ordinateur de bureau. Enfin, la machine dispose d’une capacité intéressante, dont on a déjà entendu parler : elle serait capable de se servir des capacités de calcul d’une autre machine de la Pomme à distance, aussi bien par le biais d’Airport, que d’une liaison Ethernet classique et, cerise sur le gâteau, au travers d’Internet. Les résultats seraient saisissants : la tablette ne ferait que recevoir des résultats calculés par un ordinateur distant, et pour ce qui est du “must” plutôt une machine équipée d’un G4 voire d’un G5 (voir édition du 11 mai 2001) ! Les informations transitant par le réseau seraient si faibles (uniquement des résultats remis en forme et affichés par le processeur embarqué), que l’utilisation de logiciels à distance pourrait être privilégiée dans bien des cas (voir édition du 15 mars 2001) ! Un complément idéal pour le Cube disposant lui-même d’un emplacement pour Airport, mais tout aussi intéressant pour un iMac ou un PowerMac !

Une maison tout en Mac…

Les utilisations de ce type d’engin sont multiples : chez soit, vous pourriez disposer de deux machines à la Pomme, un G4 dans un coin de votre appartement et la tablette, reliée à lui par Airport, utilisable depuis votre jardin, sur le lit ou dans la cuisine pour lire la dernière édition de votre quotidien, ou des eBook téléchargés sur Internet ! Lorsque vous parcourez le vaste monde, la tablette est un vrai assistant numérique, avec une très puissante reconnaissance de l’écriture. Les rumeurs d’un projet Apple allant dans ce sens ont émergé à la sortie du G4 Cube, comme par hasard (voir édition du 27 juillet 2000) ! En version portable, la machine est toutefois dotée d’une surface de visualisation plus large et possèderait la possibilité de relier appareil photo, caméra et autre lecteur de MP3.

Dans l’entreprise, la tablette devient un ordinateur de réseau, qu’il est possible de relier à de puissants serveurs d’entreprise faisant tourner des applications Unix (dont celles qui existent ailleurs que sur Mac), mais qui pourrait aussi être emporté par les employés en rendez-vous d’affaire ou? à la maison ! Compte tenu des technologies assemblées, le produit pourrait coûter bien en dessous de 10 000 francs ! Attrayant bien sûr, toutefois, même si les technologies existent, tout cela n’est que supputation… Dommage.

Pour en savoir plus :

Le site de Mac Evangelist (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur