Une technologie de filigrane signée Microsoft

Cloud

Oubliant la SDMI, Microsoft a présenté sa propre technique de protection des fichiers musicaux. Elle pourrait être intégrée dans les futures versions de Windows Media Player.

Microsoft sera-t-il le sauveur de l’industrie musicale ? La solution de marquage des fichiers audio (watermarking en anglais ou filigrane en français) que le géant du logiciel a présentée le 27 avril lors d’une conférence professionnelle a en tout cas produit son petit effet. Comme l’a démontré au public un membre de son équipe scientifique, l’information de marquage est ici si soigneusement attachée au signal audio qu’il reste intact même après que ces dernières ont été réenregistrées à travers des haut-parleurs placés dans une pièce bruyante.

En pratique, les informations sont disséminées dans le fichier audio en faisant varier constamment la fréquence du signal. Cette technique, généralement utilisée en temps de guerre, rend les informations particulièrement difficiles à intercepter pour le pirate qui ne connaît pas le ‘schéma’ suivi par le créateur du fichier.

Dans l’attente de l’adoption par l’industrie musicale

Même s’il reconnaît que sa technologie n’est pas encore tout à fait au point, Microsoft pourrait l’inclure dans les futures version du Windows Media Player, sous réserve qu’elle séduise l’industrie musicale. Bien entendu, il existera toujours d’autres lecteurs que celui de Microsoft, qui ne se préoccuperont pas de savoir si la marquage est présent ou non. Le géant du logiciel entend avant tout mettre un terme au piratage de masse, effectué plus ou moins consciemment par des utilisateurs non avertis.

Ironie du sort : le technique de Microsoft a été présentée lors de la quatrième édition du “Hiding Information Workshop”, au cours duquel l’inefficacité des solutions de marquage imaginées par la SDMI a justement été démontrée (voir édition du 27 avril 2001). Le géant du logiciel, pourtant membre de la SDMI, a donc décidé de faire cavalier seul, décrédibilisant plus encore un consortium bien mal en point.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur