Une version de MySQL pour les clusters de serveurs

Cloud

Bénéficiant d’améliorations techniques, la base de données Open source MySQL sera prochainement utilisable sur des clusters de serveurs.

Le mois prochain, le suédois MySQL AB, distributeur de la base de données Open source du même nom, lancera MySQL Cluster, une version haute disponibilité de MySQL (voir édition du 6 janvier 2004) conçue pour être déployée sur les clusters de serveurs fonctionnant sous Linux, Windows ou Solaris, l’Unix de Sun Microsystems. On doit cette amélioration à l’intégration d’un logiciel appelé NDB Cluster, développé par l’équipementier télécoms Ericsson et racheté par MySQL AB au mois d’octobre. Autre avancée : la possibilité de créer des procédures stockées, c’est-à-dire de stocker dans la base de données un ensemble de commandes SQL. Cette fonctionnalité provient de MaxDB, base de données Open source développée sous l’égide de SAP et commercialisée par MySQL AB, à la suite d’un accord intervenu début juin 2003 (voir édition du 5 juin 2003).

En dotant MySQL de telles fonctionnalités, son éditeur entend évidemment renforcer la capacité de sa base de données à s’imposer dans les centres de données, associée aux applications critiques, et par conséquent en faire un concurrent crédible face aux grandes bases de données propriétaires d’Oracle, d’IBM ou de Microsoft. Jusqu’à présent, MySQL a surtout rencontré le succès dans le cadre du développement de sites Web d’information ou d’intranets, souvent en association avec d’autres logiciels libres comme le serveur Web Apache, le langage de script PHP et bien sûr Linux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur