Une vraie signature électronique sur le Palm

Cloud

Le petit logiciel Sign-On est capable de reconnaître sur un Palm la signature de son propriétaire. Une application étonnante et amusante mais pas à l’abri des faussaires?

Faite de chiffres et de symboles codés, la signature électronique de nos futurs achats sur le Web n’a guère de ressemblance avec le traditionnel paraphe griffonné sur un chéquier. La société Communication Intelligence Corporation a toutefois réalisé un joli tour de force en mariant la signature manuscrite à la reconnaissance d’écriture sur le Palm.

Pour mettre à l’abri des yeux indiscrets les informations d’un PC de poche, CIC préfère vérifier la signature du propriétaire plutôt qu’un mot de passe. Très léger (54 Ko), son logiciel Sign-On est disponible gratuitement à l’essai durant 5 jours. Il demande d’abord au propriétaire de signer 7 fois de suite pour que la signature soit identifiée.

Et les résultats sont convaincants, malgré quelques failles. D’abord, la faible résolution de l’écran d’un Palm ne permet pas d’apposer sa signature avec la même finesse que sur le papier. Du coup, le système n’est pas entièrement fiable, et dépend de la complexité de la signature. Quelques essais nous ont suffit pour tromper le système avec l’une d’elle, tandis qu’une autre s’est révélée uniquement utilisable par son propriétaire. Mais il faut tout de même savoir comment signe un individu avant de pouvoir imiter son tour de main. Méfiez-vous des espions !

Le grand intérêt de la signature électronique Sign-On est qu’elle est simple et qu’elle remplace le mot de passe que l’on oublie parfois. Le service vous en coûtera 20 dollars (environ 120 francs).

Pour en savoir plus : CIC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur