Une webcam 5-en-1 et deux mini-appareils photo chez Mustek

Mobilité

Fabricant de scanners, le taiwanais Mustek se diversifie dans les webcams et appareils photo numériques. En France, il propose notamment la MVVR 100, une webcam multifonction, et les GSmart, deux boîtiers numériques au format carte de crédit et aux capacités basiques, mais à des prix très compétitifs.

Caméra vidéo, lecteur MP3, dictaphone et appareil photo. La webcam MVVR 100 du taiwanais Mustek est un véritable couteau suisse audio-vidéo numérique. Certes, la multiplication des fonctionnalités se fait au détriment des capacités et il ne faut pas espérer pouvoir écouter 10 heures de musique MP3 ou prendre des clichés en 3 millions de pixels. Pour autant, la webcam MVVR dispose de qualités que bien des “grandes” pourraient lui envier.

Ainsi, la fonction photo permet de réaliser des images en 640 x 480 pixels en Jpeg (soit un capteur de 300 000 pixels environ). Bien trop limité pour l’impression papier mais suffisant pour un affichage sur écran. Par ailleurs, l’objectif offre une lumineuse ouverture de F2.8 avec une mise au point de 60 cm à l’infini. La webcam en elle-même propose, connectée ou autonome, une capture aux formats 640 x 480 en 15 images par seconde ou une fréquence doublée en 320 x  240. Ce dernier mode permet l’enregistrement de 25 secondes de clip vidéo, en mode autonome. Le lecteur MP3 permet le stockage de seize petites minutes de musique MP3. Mais le mode dictaphone enregistre plus de 6 heures de conversation. Evidemment, les 16 Mo de mémoire interne de la MVVR ne permettront pas l’emploi de toutes les fonctions simultanément. Destinée aux plates-formes Windows, la MVVR 100 dispose d’un connecteur USB 1.1, d’une prise casque et d’un haut parleur intégré. Le tout pour 129 euros.

Appareils photo très abordables

Avec le même souci de proposer des produits à tarifs économiques, Mustek présente le GSmart Mini, l’un des boîtiers numériques les plus compacts du marché (69 x 47 x 11 mm) et qui reprend certains éléments du MVVR. Son capteur CMOS de 350 000 pixels permettra de réaliser des photos en 640 x 480 pixels qu’on pourra interpoler jusqu’à 1 024 x 768 mais au détriment de la qualité. Il dispose d’une focale fixe avec ouverture à F2.8 et mise au point à partir de 30 cm et une vitesse de capture comprise entre 1/15 et 1/4 000 de seconde avec option retardateur de dix secondes. L’appareil dispose de 8 Mo de mémoire, hélas non extensible. Le GSmart Mini est alimenté par une batterie intégrée et rechargeable via le port USB (1.1). On regrettera l’absence de flash et d’écran LCD de visée qui s’explique par le prix : 69 euros. Les amateurs plus exigeants se tourneront vers le GSmart Mini 2 qui hérite des caractéristiques et dimensions du précédent modèle mais offre des clichés en 1 280 x 1 024 (capteur de 1,3 mégapixel). Evidemment, le prix s’en ressent légèrement : 119 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur