Unibail-Rodamco lâche des Pokémon dans ses centres commerciaux

Apps mobilesCRMMarketingMobilitéSocial Media
pokemon-go-unibail-rodamco

Le groupe Unibail-Rodamco (immobilier commercial) surfe sur la vague Pokémon GO, en signant un accord avec le studio Niantic à l’origine du jeu mobile qui fait fureur.

Comment choper un Bulbizarre près d’une boutique de mode dans un centre commercial ? Le groupe européen Unibail-Rodamco va surfer sur le phénomène Pokémon Go.

Le spécialiste de l’immobilier commercial, a signé un partenariat avec le studio japonais Niantic et The Pokémon Company pour proposer de nouveaux PokéStops (relais pour trouver des éléments virtuels facilitant la recherche de Pokémon) et de nouvelles Arènes (terrains d’affrontement de Pokémon entre équipes rivales).

Ils seront ajoutés dans 58 centres commerciaux situés dans une dizaine de pays d’Europe, dont la France. Des zones marchandes à Paris, Lyon, Nice ou Lille sont concernés. La liste est exhaustive à cette adresse-là.

« Entre 10 et 15 nouveaux PokéStops et Arènes seront ajoutés dans les espaces publics, lieux de vie et au niveau d’œuvres d’art publiques de chaque centre commercial », précise le communiqué. Des challenges ludiques seront également lancés à l’intérieur des complexe de shopping multi-marques.

Objectif : attirer les dresseurs de Pokémon sur ces espaces de shopping, en espérant qu’ils lâchent parfois leurs smartphones pour effectuer des achats dans les magasins (physiques).

Depuis la sortie du jeu de réalité augmentée Pokémon Go en juillet 2016, les responsables marketing des marques et les agences de Web marketing cherchent à capter le phénomène. Ce n’est pas si évident de détourner l’attention des joueurs de Pokémon Go de leur quête.

Même si le jeu a permis de réaliser un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars en sept mois d’exploitation (selon un pointage de Sensor Tower réalisé en janvier 2017), il reste à trouver les vrais ficelles pour manier cette animation ludique sous un angle marketing.

Si les centres commerciaux sont propices à devenir de vrais terrains de jeux Pokémon GO (le timing est plutôt bon en raison de la livraison toute fraîche de 80 nouvelles créatures dans le jeu), il faudra s’assurer sur la connectivité Internet sans fil (WiFi ou relais 4G) à l’intérieur soit sans couture à l’intérieur du complexe, au risque de frustrer les joueurs.

Du coup, les fournisseurs de solutions d’accès Internet en mode indoor vont aussi se frotter les mains avec la folie Pokémon…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur