UnifiedRoot propose un “nommage Internet parallèle”

Cloud

Une société néerlandaise propose d’étendre le nombre de suffixes de noms de domaine de premier niveau au-delà des quelques extensions gérées par l’Icann.

Hasard des calendriers ou volonté délibérée de se faire entendre ? A l’heure où la question de la gouvernance de l’Internet est abordée à l’occasion du SMSI (voir interview du 28 novembre 2005), une société néerlandaise propose depuis quelques jours d’enregistrer des noms de domaine de premier niveau (TLDs, Top Level Domains) avec des extensions parlantes de type “.airport”, “.transport”, .”tickets”… en lieu et place des extensions traditionnelles (.com, .net, .org ou .fr).

Présenté comme “la prochaine étape logique et essentielle du système d’adresses sur Internet”, le service d’UnifiedRoot propose ainsi d’étendre les enregistrements de noms de domaine au-delà du petit nombre de .com, .info, .biz, etc., administrés par l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann). Il est ainsi possible d’enregistrer n’importe quel type de suffixe (un nom après le point) à condition qu’il dispose de 3 à 28 caractères (lettres, chiffres et trait d’union).

UnifiedRoot ne s’arrête pas en si bon chemin et annonce qu’il proposera prochainement des noms de domaine de second niveau (SLDs) de type “.info.company”. “Nous construisons un service de base ? une sorte ‘d’initiative de domaine ouvert’ ? libéré des restrictions imposés par l’actuel système des ‘point com'”, soutient Erik Seeboldt, le directeur général d’UnifiedRoot, dans un communiqué.

Tiscali, un des premiers réseaux soutenant UnifiedRoot

C’est grâce à la gestion d’un réseau de 13 serveurs racines (root servers) et le partenariat de plusieurs fournisseurs d’accès dans le monde que UnifiedRoot peut proposer un service d’enregistrement de noms de domaine parallèlement à celui de l’Icann.

Pour autant, UnifiedRoot n’entend pas directement concurrencer l’organisme de nommage Internet américain puisque la société néerlandaise n’a aucune intention de prendre en charge l’enregistrement des extensions déjà gérées par l’Icann.

Pour l’instant, cette instance de supervision du nommage Internet n’a pas réagi à l’arrivée de ce nouveau service. En l’état actuel, UnifiedRoot annonce toucher 4,8 millions d’internautes à travers le réseau Tiscali présent dans six pays européens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur