Unity Technologies : le moteur de rendu de Pokémon Go suscite l’intérêt

EntrepriseLevées de fonds
3 0

Unity Technologies, la société à l’origine du moteur de Pokémon Go, annonce avoir levé 181 millions de dollars. Sa valorisation se hisse à un niveau stratosphérique.

Si Pokémon Go bénéficie d’un énorme buzz, la start-up Unity Technologies, qui est à l’origine du moteur de rendu de l’application reste méconnue du grand public. Il n’en est pas de même pour les investisseurs qui viennent de la soutenir financièrement à hauteur de 181 millions de dollars, au gré d’un échange d’actions de Series C.

Le panel d’investisseurs de ce tour de table mené par DFJ Growth comprend China Investment Corporation, FreeS Fund, Thrive Capital, WestSummit Capital et Max Levchin. Barry Schüler de DFJ Growth deviendra membre du conseil d’administration de Unity après cette nouvelle levée de fonds.

En conséquence de quoi, la société basée à San Francisco serait désormais valorisée à 1,5 milliard de dollars, si l’on en croit le New York Times.

On se souvient que fin 2014, la société était en passe d’entrer dans le giron de Microsoft pour un montant compris dans une fourchette de 1 à 2 milliards de dollars.

Lancée il y a 12 ans, Unity Technologies est à l’origine d’un moteur de rendu graphique pour les jeux vidéo. Il est notamment largement utilisé dans les jeux vidéo mobiles. Selon la société, il est même utilisé à plus de 31 % parmi les 1 000 jeux mobiles les plus populaires.

Avec 1 000 employés, Unity est présente sur 25 plateformes différentes (en 2D, 3D, réalité virtuelle et réalité augmentée).

Autre nombre éloquent : plus de 5,5 millions de développeurs se sont enregistrés sur la plateforme Unity. À titre de comparaison, Epic Games, le concurrent principal de Unity, a récemment annoncé que 2 millions de développeurs étaient enregistrés sur sa plateforme afin d’exploiter son moteur de rendu Unreal Engine.

La société est aussi en excellente position dans le domaine de la réalité virtuelle, estimant que 90 % du contenu créé pour le casque de réalité virtuelle Gear VR (développé par Samsung en partenariat avec Oculus Rift), l’était avec son moteur.

Avec Pokémon Go, elle s’illustre donc également dans le secteur très prometteur de la réalité augmentée.

Il faudra toutefois surveiller la concurrence avec Epic Games (à l’origine de Unreal Engine) qui bénéficie d’une participation de Tencent et avec Amazon qui dispose du moteur de jeu dénommé Lumberyard. Ce dernier exploite du code sous licence Crytek. Pour Amazon, c’est une manière d’inciter les développeurs à connecter leurs jeux au cloud computing d’Amazon et aux services Twitch (société entrée dans l’escarcelle d’Amazon).

Unity Technologies avait auparavant levé 25,5 millions de dollars, avec un panel d’investisseurs comprenant Sequoia Capital et WestSummit Capital.

(Crédit photo : @Niantic Labs)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur