Universal propose 40 000 titres à 1 dollar l’unité

Cloud

Universal Music Group (UMG) a annoncé, mercredi 20 novembre 2002, son intention de commercialiser en ligne des titres musicaux à l’unité. Chaque titre sera vendu 0,99 dollar avec la possibilité de télécharger l’album intégral pour 9,99 dollars. Les fichiers ainsi téléchargés, au format Windows Media Player ou Liquid Audio, pourront être gravés sur un CD ou exportés sur un média numérique, lecteur MP3 ou autre.

Universal compte mettre en ligne plus de 40 000 titres à travers un réseau d’une trentaine de revendeurs (MP3.com, Circuit City, AudioCandy, BestBuy…). Il semble en revanche que le site Pressplay, détenu par Vivendi Universal et Sony, ne soit pas concerné. Cette annonce intervient après une série d’accords entre les majors du disque (voir notamment édition du 15 novembre 2002)

Cette annonce pourrait modifier le paysage de la vente de musique en ligne. Jusqu’à présent, les solutions offertes ne proposaient que des téléchargements sous forme d’abonnement à des tarifs peu attractifs (10 dollars par mois minimum) avec des restrictions techniques pour conserver les fichiers musicaux. Ce que propose UMG n’est rien d’autre que la consommation au coup par coup, sans engagement ni restriction.Lutter contre les téléchargements illégauxCette stratégie vise clairement à mettre fin au problème des téléchargements illégaux de type peer-to-peer dont Kaaza est le fer de lance. Mais les utilisateurs de ce type d’applications n’ont aucune garantie de la bonne qualité du titre qu’ils téléchargent. Au tarif attractif de 99 cents, UMG espère convaincre ces utilisateurs d’abandonner les téléchargements illégaux.

Cette initiative d’UMG s’applique à l’Amérique du Nord. Universal France n’a pas été en mesure de nous préciser si cette stratégie serait appliquée dans l’Hexagone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur