UP by M6 : à la recherche des nouvelles start-up stars

E-commerceEntrepriseMarketingPublicitéSocial MediaStart-up
up-by-m6-accelerateur

Le groupe M6 lance son propre programme d’accélération start-up : Up by M6. L’appel à candidature est lancé avec une première promotion de dix projets.

Quand l’audiovisuel s’immisce dans l’open innovation à l’ère digital. A l’instar de son ennemi favori TF1 qui a signé un partenariat avec Paris & Co, le groupe M6 lance un accélérateur de start-up baptisé UP by M6.

En association avec l’agence conseil Tapptic d’origine belge, il va accueillir en interne une dizaine de jeunes pousses pour sa première promotion. Tapptic connaît bien la maison M6 : elle a aidé la filiale audiovisuelle de RTL Group à ériger sa plateforme de TV de rattrapage  sur les tablettes et les smartphones (6Play), rappelle Les Echos. 

Le démarrage opérationnel d’UP by M6 surviendra avant l’été. Le programme, supervisé par la division M6 Web de Valéry Gerfaud, s’étale sur six mois (renouvelable).

Au menu : conseils, expertise métiers, solutions et recommandations, parrainage de top managers, réalisation de tests sur des sites Internet ou l’audience TV de M6…Les candidatures peuvent être déposées sur le site Internet dédié jusqu’à fin mai.

Logiquement, des start-up dans les domaines inhérents aux activités du groupe seront sélectionnées en priorité : médias,  publicité, divertissement, e-commerce. Un prototype à présenter est apprécié.

A la fin de la session d’accélération, certains projets pourront bénéficier d’un soutien financier de la part de M6 : 100 000 euros a minima que les équipes pourront dépenser en budgets médias et en technologies.

up-by-m6-logo

 

Digital : M6 multi-casquette

M6 accompagné déjà un bouquet de start-up sous la forme d’une véritable intégration comme iGraal (cashback), Goldenmoustache (studio vidéo de divertissement transformé en multi-channel networks Golden Network), MonAlbumPhoto ou Printic (impression photos).

D’autres soutiens peuvent apparaître sous forme de media for equity (prise de participation dans le capital de la start-up contre des espaces publicitaires offerts sur le réseau des médias du groupe). Panorabanques (comparateurs de banques), Elephorm (e-learning) et Ask Anna (conseils mode), sont concernés par ce type d’approche.

On peut trouver également des cas « de partenariat stratégique » comme Youmiam (FoodTech).

Depuis les années 2000, le groupe M6, qui a fêté en mars ses 30 ans, a multiplié les incursions dans le numérique en optant pour le statut de fournisseur d’accès Internet (M6net), d’opérateur de téléphonie mobile (M6 Mobile) et de distributeur/e-commerçant (le duo Happyview et Malentille.com acquis en 2013 puis vendu en 2016 au groupe Afflelou, MisterGoodDeal cédé à Darty en 2013).

En 2015, le groupe présidé par l’inoxydable Nicolas Tavernost avait également bouclé le rachat d’Oxygem, éditeur de sites médias et de services de marketing en ligne (CuisineAZ.com, Passeportsanté.net, Radins.com, Météocity.com et Fourchette-et-bikini.fr).

(Crédit photo : M6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur