US-CERT : Démission de “Mr sécurité” des réseaux fédéraux

Marketing
cyber securite informatique parefeu firewall protection bouclier © vladislav kochelaevs - fotolia

Aux Etats-Unis, le directeur de l’équipe fédérale de vigilance sur la sécurité IT (US-CERT) a quitté ses fonctions en fin de semaine dernière. Une victime collatérale du duo Anonymous-LulzSec ?

Randy Vickers, directeur de l’U.S. Computer Emergency Response Team (US-CERT), a démissionné brusquement vendredi dernier.

Il n’a pas expliqué sa décision, et l’information n’a été rendue publique.

Mais ComputerWorld a eu connaissance d’un courriel interne envoyé à l’office chargé de la cyber-défense du ministère de la Sécurité Intérieure américain (Department of Homeland Security – DHS).

L’US-CERT, qui fait partie du DHS, a le rôle d’analyser et de répondre aux menaces contre les réseaux gouvernementaux.

Selon l’expert en sécurité Tom Kellerman cité par ComputerWorld, la pression exercée sur Randy Vickers serait devenue très forte au regard de la multiplication des cyber-attaques survenus ces derniers mois.

De quoi affoler le vigile fédéral de la sécurité IT ?

Entre Anonymous (capable d’attaquer aussi bien l’armée américaine) ou LulzSec (qui a visé la CIA), les réseaux fédéraux subissent des assauts incessants et croisés.

Ne pouvant pas pousser plus de techniques de prévention confiées à la Défense américaine (DoD), l’US-CERT doit se contenter “d’un rôle de pompier“, explique ainsi Tom Kellerman.

En attendant un remplaçant, l’équipe de référence pour la sécurité IT fédéral sera dirigée par Lee Rock, directeur adjoint.

Crédit logo : © Vladislav Kochelaevs – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur