USA : le moteur de recherche Bing est attaqué pour violation de marque déposée

Cloud

La start-up américaine Bing Information Design, spécialisée dans la création graphique, revendique la paternité de la marque “Bing”, et accuse Microsoft et son moteur de recherche de concurrence déloyale.

Microsoft a-t-il le droit d’utiliser le nom “Bing” pour qualifier son moteur de recherche ? L’entreprise américaine Bing Information Design pense que non. Cette start-up, spécialisée dans la création graphique et les illustrations interactives, a déposé une plainte dans ce sens contre la firme de Redmond devant un tribunal de l’Etat du Missouri.

Bing Information Design accuse ainsi Microsoft de concurrence déloyale et de violation de marque déposée. Cette jeune pousse américaine, qui utilise cette marque depuis déjà dix ans comme nom de société, estime que le choix de Microsoft son nouveau moteur de recherche “Bing” est de nature à créer une confusion chez les consommateurs et les potentiels clients de Bing Information Design.

“Mon client a choisi ce nom de marque unique pour se distinguer face à ses concurrents et a investi beaucoup de temps et d’argent pour le promouvoir. L’utilisation par Microsoft de ce nom et sa publicité agressive ont anéanti tous les efforts de mon client pour faire connaître son entreprise et a créé une confusion à laquelle il faut remédier”, a estimé Anthony Simon, l’avocat de Bing Information Design.

De son côté, Kevin Kutz, porte-parole de la firme de Redmond, a expliqué “[…] qu’il n’existe pas de confusion possible sur le marché entre l’offre que présente le plaignant et ce que propose le moteur de recherche Bing”.

Microsoft et la start-up spécialisée dans la création graphique n’attaquent pas en effet le même marché et sont loin de proposer les mêmes services…

Rappelons que selon les derniers chiffres de ComScore, le moteur de recherche Bing a a atteint les 10,3% de parts de marché aux Etats-Unis en novembre dernier. Mais il ne bénéficie que de 3,26% de parts de marché au niveau mondial, soit un recul par rapport au mois d’octobre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur