USA : Sun-Netscape séduit trois grandes banques

Mobilité

Trois des dix plus grandes banques américaines ont adopté les technologies de paiement en ligne de l’alliance Sun-Netscape. Elles ouvrent la porte à de nouveaux services interactifs, dont France Télécom livre déjà , avec ses propres outils, quelques aperçus.

Sun et Netscape, réunis dans l’alliance qui porte leur nom, ont annoncé le ralliement de trois grandes banques américaines (Chase Manhattan, First Union et Wells Fargo) à leur technologie de commerce électronique iPlanet. Plus précisément, c’est le logiciel BillerXpert Consolidator Edition qui a été retenu pour fournir prochainement sur Internet des services de consultation de compte et de paiement de facture.

Les banques prévoient de proposer à leurs clients une présentation unique de différents comptes et factures (énergie, électricité, etc.). L’alliance Sun-Netscape explique que cette “vitrine” interactive communiquera en quelques clics le suivi des consommations dans chaque domaine et permettra de faire le point sur les factures déjà payées ou restant à régler. Sur le site, des liens vers les différents fournisseurs de services permettraient d’en savoir plus sur les tarifs ou les offres disponibles.

En France, France Télécom a déjà mis en place des services analogues sur la Toile. Dans le domaine de la consommation téléphonique, WebFact permet au grand public de suivre gratuitement le montant de sa facture au jour le jour. Le service, sécurisé à l’aide du protocole SSLv2, affiche les coûts liés aux appels entre deux dates ou indique les cinq numéros les plus chers. Son intérêt principal est de livrer la durée écoulée d’un forfait pour connaître le temps de communication encore disponible. Le point faible est qu’il ne sait pas, faute d’application dédiée, gérer les canaux numériques. Ainsi, France Télécom reconnaît que ses serveurs seront incapables de proposer avant la mi-2000 au plus tôt la consommation des internautes sur les lignes Numéris. Un défaut qui pénalisera les petites entreprises ne disposant pas d’outils de suivi. Du côté du paiement, WebFact est en relation avec le service de règlement Telefact, issu du Minitel et qui a récemment fait son entrée sur le Web. Ce dernier joue déjà le rôle de carrefour de la facturation, puisqu’en plus de son relevé téléphonique, il est possible de régler ses factures auprès d’EdF ou du Trésor Public.

Pour en savoir plus :

* Sun

* Netscape

* WebFact

* TeleFact


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur