USA : Verizon pourra aussi vendre le juteux iPhone

MobilitéOpérateursRéseauxSmartphones

Fini l’exclusivité d’AT&T : à partir de 2011 aux Etats-Unis, Verizon pourra proposer l’iPhone à ses 93 millions de clients mobiles.

AT&T pourra bientôt dire adieu à l’exclusivité de vente de l’iPhone qu’il détenait aux Etats-Unis depuis la sortie de la première mouture du smartphone, en juin 2007.

En effet, Apple vient d’autoriser un de ses concurrents américains, l’opérateur Verizon, à commercialiser l’iPhone avec ses forfaits associés à partir de janvier 2011.

Depuis quelques mois, Verizon avait essayé de contrer l’iPhone, en distribuant des terminaux Google Android, comme  le Droid de Motorola, connu sous le nom de Milestone en France, qui connaît un joli succès aux Etats-Unis.

Une réjouissante (et juteuse) perspective pour Verizon, car le terminal de la firme de Cupertino représente une véritable poule aux œufs d’or, dont AT&T a largement profité sur le territoire américain. En effet, depuis trois ans, il a réussi à écouler 25 millions d’iPhone.

Et Verizon a une réelle carte à jouer, car il est le premier opérateur mobile outre-Atlantique, avec un portefeuille de 92,8 millions de clients mobiles.

Selon Yair Reiner, consultant pour le cabinet Oppenheimer, Verizon pourrait parvenir, l’année prochaine, à vendre 12 millions d’iPhone.

Mais ce nouveau partenariat est aussi une bonne nouvelle pour Apple, qui a là une belle occasion de multiplier les ventes de son terminal vedette.

En France, Orange avait perdu son exclusivité de vente sur l’iPhone en février dernier, après avoir été le seul opérateur mobile autorisé par Apple à le distribuer en novembre 2007. Au 31 mars, Orange avait réussi à en vendre 1,9 million d’unités dans l’Hexagone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur