CloudMobilitéOS mobiles

USA : Windows Phone 7 a perdu près de 30% de parts de marché depuis son lancement

windows-phone-7
0 0

Lancé le 21 octobre 2010, Windows Phone 7, l’OS mobile de Microsoft, n’a donc pas encore un an mais voit déjà sa part de marché s’effondrer aux Etats-Unis.

ComScore a publié les parts de marché des OS mobiles aux Etats-Unis au deuxième trimestre 2011.

Windows Phone 7, le système d’exploitation mobile de Microsoft, a été lancé le 21 octobre 2010 en Europe puis le 8 novembre dernier en Amérique du Nord. L’OS rompt définitivement avec Windows Mobile et se base sur l’utilisation d’un écran tactile multi-points.

Windows Phone 7 est dans l’ère du temps mais un temps trop tard par rapport à ses concurrents directs (Android de Google et iOS d’Apple). C’est du moins ce que semble indiquer le faible taux d’adoption des Windows Phone dans le monde,  et surtout la baisse des parts de marché de l’OS de Microsoft.

Aux Etats-Unis, la part de marché de cet OS mobile est ainsi passée de 7,5% au premier trimestre à 5,8% à la fin juin. Elle était établie à 8% durant les deux premiers mois de son existence.

Cela représente une baisse de 27,5% de part de marché (de 8% à 5,8%) à ce jour et de 23% en 6 mois. C’est inquiétant pour un OS naissant qui se devrait, au contraire, de rapidement augmenter sa part de marché pour atteindre une valeur critique.

Comparativement, Android de Google occupe le terrain à hauteur de 40,1% du marché américain (c’est une augmentation de 15,6% de sa part de marché en 6 mois) et iOS passe de 25,5% à 26,6% (c’est 4,3% de progression en 6 mois). RIM voit la part de marché de BlackBerry OS baisser de 13,7% et Symbian, de Nokia, de 13%.

S’il paraît facile de tirer des conclusions à la vue de ces chiffres, elles pourraient s’avérer hâtives s’agissant de Windows Phone 7. L’OS est né d’une feuille vierge et n’est pas exempt de bogues ou autres lacunes.

Mais la philosophie et les principes qui apparaissent dans WP7 ont été à juste titre salués par la critique depuis son lancement. L’annonce de la mise à jour majeure Mango et des nouveaux modèles pourraient relancer Microsoft dans cette course à l’échalote. Mais annoncé trop tôt, Mango arrivera-t-il trop tard ?

Ou peut-être peut-on y voir (avec Mango) un nouveau lancement de WP7 avec en point d’orgue l’arrivée des Windows Phone Nokia (dont le très attendu modèle Sea Ray à l’automne 2011). Windows Phone 7 aurait alors été un coup d’essai avant un lancement définitif en grande pompe d’un OS abouti à même de jouer dans la cour des grands.


Inscrivez-vous aux newsletters ITespresso